Marseille : venue de Gérald Darmanin pour l'accueil de 65 nouveaux policiers

Publié le
Écrit par Marie Joan .

Le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer a participé à la cérémonie d'accueil de 65 nouveaux gardiens de la paix affectés dans les Bouches-du-Rhône. Et a annoncé l'augmentation des contrôles pour lutter contre les rodéos urbains.

Le ministre de l'Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin s'est rendu lundi matin à l'Evêché, l'hôtel de police de Marseille pour accueillir 65 nouveaux policiers nationaux, affectés à Marseille dans les différents services pour renforcer les effectifs de police. 

Une arrivée très attendue des 65 policiers

"Nous saluons l'arrivée de ces policiers à Marseille et la promesse tenue du président de la République, la ville en avait besoin. Nous attendons avec impatience les 100 autres renforts promis qui devraient arriver d'ici la fin de l'année" atteste Eddy Sid du syndicat Unité SGP Police FO.

En septembre 2021, le président de la République Emmanuel Macron, en visite à Marseille avait promis le déploiement de 300 policiers de plus d'ici 2022. Depuis, en comptant l'arrivée des 65 nouveaux renforts ce lundi 7 août, plus de 200 sont arrivés. 

Pour Eddy Sid, il faudrait aussi accentuer les moyens pour la vidéo surveillance : " Par rapport à d'autres villes comme Nice on est sous doté, pourtant c'est nécessaire pour notre ville. Lors d'une précédente visite, Emmanuel Macron avait promis l'installation de 500 caméras, on les attend" affirme t-il. 

Renforcer les contrôles de rodéos urbains

Au cours de son discours, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé une intensification des contrôles dans toute la France contre les personnes effectuant des rodéos urbains, des actes "criminels qui viennent blesser très gravement des enfants" comme dans le Val-d'Oise ce week-end.

Une fillette de 10 ans et un garçon de 11 ans ont été grièvement blessés alors qu'ils jouaient sur l'esplanade de leur quartier après avoir été renversés vendredi soir par une moto lors d'un rodéo urbain à Pontoise (Val-d'Oise). 

"J'ai demandé à la police et à la gendarmerie nationale pour ce mois d'août l'intensification de ces contrôles et je souhaite qu'il y ait 10.000 opérations de contrôle à partir d'aujourd'hui sur tout le territoire national pour lutter contre ces actes criminels de gens qui prennent la route pour leur route", a-t-il ajouté.

je souhaite qu'il y ait 10.000 opérations de contrôle à partir d'aujourd'hui sur tout le territoire national pour lutter contre ces actes criminels

Gérald Darmanin

AFP

Dans une instruction envoyée lundi aux préfets et consultée par l'AFP, le ministre de l'Intérieur demande que ces contrôles ciblent "les axes les plus exposés" selon "les dates et créneaux horaires". 

Il ordonne également de "procéder à la saisie systématique des engins utilisés", "d'optimiser l'usage de la vidéoprotection" et "d'identifier les lieux de stockage" des motos ou quads, en lien avec les bailleurs sociaux et polices municipales.

Le ministre a défendu sa politique de fermeté en rappelant "qu'il y a eu depuis deux mois 8.000 opérations par la police et la gendarmerie" en France. Elles se sont soldées, selon lui, par 1.200 interpellations, "du jamais vu" et 700 saisies de motos, quads ou voitures.

Une loi de 2018 a renforcé la lutte contre ces "rodéos" motorisés et prévoit des peines pouvant aller jusqu'à cinq ans de prison pour leurs auteurs. Notant que "le Parlement souhaite renforcer l'arsenal législatif et pouvoir mieux condamner" les auteurs, le ministre a souligné être "favorable à l'aggravation des moyens pénaux".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité