• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Mondial la Marseillaise à pétanque : Jean-Michel Puccinelli met fin au rêve de Marco Foyot

Vigo Dubois laisse exploser sa joie après sa qualification pour la finale du mondial à pétanque / © France 3
Vigo Dubois laisse exploser sa joie après sa qualification pour la finale du mondial à pétanque / © France 3

L'affiche était magnifique mais pour cette première demi-finale du Mondial à pétanque, c'est la triplette Puccinelli - Molinas - Dubois qui a le mieux joué tout simplement. Victoire 13 à 5 contre Foyot - Feltain - Helfrick dans la chaleur du Mucem. Pas de 7è victoire pour Marco Foyot.

Par Karim Attab

Ce sont deux des favoris de cette 57è édition du Mondial la Marseillaise à pétanque qui se sont retrouvés sur l'esplanade du Mucem ce matin pour la première demi-finale, sous un soleil un peu moins agressif que ces derniers jours, mais il fait déjà chaud pour cette ultime journée du Mondial.


Une finale avant l'heure

Marc Foyot, équipé de Jean "moineau" Feltain et Chris Helfrick, court toujours après son rêve de gagner une septième fois ici à Marseille. "Capitaine Marco" rejoindrait alors le regretté Albert Pisapia tout en haut du palmarès du plus grand concours de pétanque au monde. Mais en face, Jean-Michel Puccinelli et Tyson Molinas, sont toujours à la recherche de leur premier succès dans le Mondial à pétanque. Ces deux joueurs font partie des meilleurs français, et encadrés par le quadruple vainqueur Vigo Dubois, ils ont toutes les cartes en mains pour enfin réussir à inscrire leurs noms au palmarès de la Marseillaise. 


Première demi-heure plus qu'accrochée

Les premières mènes de la partie donnent la tendance sur cet affrontement qui s'annonce très équilibré. L'équipe Puccinelli profite d'un retard à l'allumage de la formation Foyot,en inscrivant cinq points (une mène de trois puis deux points). Les deux temps de jeu suivants permettent à la triplette Foyot - Feltain - Helfrick de revenir doucement mais sûrement, grâce à un appoint quasi-parfait de Marc Foyot. Après six mènes, dont deux annulées suite à des tirs qui ont noyé le bouchon, c'est une égalité parfaite entre ces deux mastodontes de la pétanque, cinq points partout.


L'équipe Puccinelli fait le trou

Alors que les débats sont très disputés, la 7è mène marque peut-être un tournant dans cette demi-finale qui tient toutes ses promesses. Chris Helfrick rate une boule importante, alors qu'en face Tyson Molinas et Jean-Michel Puccinelli sont ultra-précis. Vigo Dubois et ses amis rajoutent quatre points pour mener 9 à 5, un avantage important mais pas définitif...


La marche trop haute pour Feltain et Helfrick

Et la partie va même connaître son dénouement à la mène suivante. Malheureusement Jean Feltain et Chris Helfrick ne sont pas à leur niveau habituel. Peut-être que c'est dû à l'extrême pression lié à cet événement, mais les deux équipiers de Marco Foyot ne parviennent pas à lutter face au duo Puccinelli - Molinas. Les deux bombardiers du Sud-Est sont au contraire d'une régularité et d'une précision insolente.


Revoir la demi-finale  Foyot/Puccinelli en intégralité :



Dernière mène d'une partie bouclée en moins d'une heure, grâce à un tir de Puccinelli, très inspiré ce matin, et une conclusion au point du Dracennois qui rajoute quatre points qui scellent le score 13 à 5. 
 


Pas de 7è victoire pour Foyot

C'est terminé pour Marco Foyot, extrêmement déçu après cette élimination en demi-finale, malgré une très belle partie de sa part à l'appoint. Le coup est difficile à encaisser car comme le dit le sextuple vainqueur du Mondial à pétanque :

"c'est dur, car chaque année je prends une pige de plus"

Foyot grand-père depuis peu, va devoir se reposer et prendre un peu de recul, pour bien digérer ce nouvel échec dans sa quête à la 7è victoire à Marseille. Par contre, Jean-Michel Puccinelli et Tyson Molinas, eux n'ont jamais été aussi proches de décrocher leur première étoile à Marseille. Réponse ce soir avec le coup d'envoi de la finale donné à 20h30. On connaîtra l'affiche de cette partie très attendue dans l'après-midi après le résultat de la deuxième demi-finale Rasamimanana contre Courtois.

Sur le même sujet

Philippe Vardon (RN) explique pourquoi il veut être le prochain maire de Nice

Les + Lus