L'OM en Ligue des champions : la célébration confinée des supporters

C'est officiel, l'OM est qualifié en Ligue des Champions, ce qui n'était pas arrivé depuis six ans. Pour autant, pas de défilé ni d'invasion du Vieux port au programme. Confinés, les supporters savourent une victoire timide.
Le Marseillais Mohamed Henni a célébré la qualification en Ligue des champions en sautant dans sa piscine.
Le Marseillais Mohamed Henni a célébré la qualification en Ligue des champions en sautant dans sa piscine. © Mohammed Henni - YouTube
C’est très bizarre de ne pas être au stade, avec les joueurs et les copains”. Valentin Childberg est un habitué du Vélodrome. Le jeune homme de 25 ans, inconditionnel du Virage Sud, a célébré la qualification seul chez lui, avec un goût inévitable de frustration. 

On s’est envoyé un texto entre nous pour se féliciter, mais la joie est faible”. Membre du groupe "Commandos Ultras ‘84", il regrette une victoire ternie par le confinement, mais pas que.
 

"La suite est très sombre"


En plus du covid-19 qui le prive de célébration populaire, le jeune homme est sceptique quant à l’avenir du club sur la scène européenne : “La suite est très sombre. On a le fair-play financier derrière nous et un énorme déficit. On ne sait pas quels joueurs on va pouvoir acheter.” (L’OM est menacé de sanction par l’UEFA pour manquement aux règles du fair-play financier, NDLR).

Perplexe, le Marseillais se réjouit tout de même de retrouver le championnat européen. Depuis la qualification, il s’accorde même quelques moments de rêve : “Je me passe la musique de la ligue des champions en boucle. Ça met des frissons.”

Comme lui, de nombreux Marseillais se disent déjà stimulés par l'hymne de la Ligue des champions. Ils ont éxulté sur Twitter :

Valentin Childberg espère qu’un moment de communion entre supporters sera organisé sur le parvis du stade dès que ce sera possible. Pour l’heure, il déplore une période incertaine : “On navigue à vue, on ne sait pas où l’on va. Pour l’instant, j’ai du mal à penser effusion”.

"Le foot marseillais est plus endeuillé qu’autre chose"


Comme lui, les supporters olympiens sont unanimes : l’heure n’est pas à la fête. Durant la crise, le club a perdu deux figures emblématiques : l’ex-directeur général Michel Hidalgo, mort le 26 mars dernier, et le charismatique ex-président Pape Diouf, emporté par le Covid-19 cinq jours plus tard.

Tous l'affirment, la priorité est d'abord de leur rendre hommage dès que ce sera possible. Du même avis, le club fait la promesse qu’une commémoration sera organisée lors des prochains matchs au Vélodrome.

Rachid Zeroual, vice-président du groupe de supporters "South Winners ‘87", voit même la Ligue des champions en second plan : “En ce moment, le foot marseillais est plus endeuillé qu’autre chose. Si le confinement se termine, il n’y aura pas de fête pour la qualification, mais plutôt un hommage aux défunts de l'OM. Je pense que tous les supporters y tiennent”.

Si la coupe européenne ne fait pas partie de ses préoccupations, c’est qu’il est perplexe, lui aussi, quant au bon déroulé du championnat : “Je crains que les matchs se jouent à huis-clos jusqu’en janvier. Si on est éliminés des poules, ça veut dire qu’on n'assistera pas à la Ligue des champions au Vélodrome”. 
 

Un pied de nez à Jean-Michel Aulas 

 
Alors que les Marseillais devraient célèbrer leur qualification, un Lyonnais semble s’être invité à la fête. Depuis une semaine, le nom de Jean-Michel Aulas est sur toutes les lèvres. 

Ennemi juré des supporters marseillais, le président de l’Olympique Lyonnais s’est fait beaucoup remarquer depuis le confinement. Il semble mal digérer la coupure brutale du championnat, arrêté alors que son équipe était 7ème, donc privée de toute coupe européenne.

À plusieurs reprises, le Lyonnais a proposé des solutions avantageuses pour son club, de quoi amuser les Marseillais les plus moqueurs.
 

Sur les réseaux sociaux, Rachid Zeroual est suivi par 4 000 personnes. Parmi ses nombreuses publications, Jean-Michel Aulas est omniprésent, davantage même que n’importe quel joueur marseillais.

Énormément de montages et de vidéos circulent. On se marre beaucoup”, s’amuse le supporter. “En période de deuil, ça m’a changé les idées. J’ai pleuré de rire ! Finalement, la vraie joie, c’est Aulas qui nous l’a procuré”.
 

"L’apéro géant" de René Malleville  


Même discours pour le supporter et influenceur Mohamed Henni. Dans sa dernière vidéo YouTube, consacrée à la montée de l’OM en Ligue des champions, le Marseillais ne peut s’empêcher d’envoyer des scuds au président lyonnais :

Je ne comprends pas, Jean Mimi Aulas a écrit une lettre de 23 pages à la LFP, comme s'il était au bac de philo. […] C’est toujours les nuls qui font le plus de bruits. Vous êtes septième !” s’exclame-t-il, en maillot de l’OM.
  
Le Youtubeur a tout de même exulté, au bord de sa piscine, en chantant l’hymne de la Ligue des champions sourire aux lèvres. Une célébration solitaire, en attendant le déconfinement.  

René Malleville, autre supporter marseillais célèbre, doit lui aussi se contenter d’une fête en isolement, faute de rassemblement possible.
 
Confiné dans le Sud-Ouest, il l’assure : “Je peux vous garantir qu’on va le fêter dignement. J’ai déjà contacté tous mes amis pour organiser un apéro géant dès que je pourrai retourner à Marseille. On sera une centaine minimum !” 

Pour trinquer avec René Malleville, il faudra probablement attendre un peu. Mais le rendez-vous est pris.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
om football sport ligue des champions covid-19 santé société olympique lyonnais ligue 1