OM-PSG : match nul - supporters nuls

Le ton est donné avant le coup d'envoi avec un tifo (drapeau géant) sur lequel est inscrit "LFP merda". Des centaines de personnes essaient d'entrer dans le stade. Un commissaire est blessé par un gaz lacrymogène. Bilan : 9 policiers blessés, 21 interpellations. Au fait, le score : 0 à 0.

OM-PSG : les supporters de l'OM ouvrent le bal avec un message à la Ligue de football professionnel "LFP MERDA" déployé dans le virage nord du stade Vélodrome. Dans le virage sud, de nombreux fumigènes sont allumés.

L'OM a déjà été sanctionné deux fois cette saison par la commission de discipline de la LFP pour des incidents dans les tribunes.

Première sanction après le match Nice-OM du 22 août. Deuxième sanction puis le match joué à Angers le 22 septembre. Depuis, le club marseillais est sous la menace d'un retrait d'un point au classement en cas de récidive. 

durée de la vidéo : 31sec
OM-PSG ©FTV

Tentative de contact avec Lionel Messi, projectiles visant un Parisien

En première période, le match est très brièvement interrompu à cause de projectiles lancés en direction d'un poteau de corner, où le Parisien Neymar s'apprête à frapper. Le speaker du stade fait une annonce au micro : le match risque d'être arrêté si ce geste se reproduit.

Au cours de la deuxième période, un spectateur entre sur le terrain et s'approche de Lionel Messi avant d'être évacué par plusieurs stadiers.

A l'extérieur du Vélodrome, le match est marqué par plusieurs incidents, notamment pendant la première période. "Des centaines de personnes ont essayé de rentrer" dans le stade malgré les portes fermées, nécessitant l'intervention des forces de l'ordre, a indiqué la préfecture de police.

Des gaz lacrymogènes sont tirés et un commissaire est blessé "en pleine face". Il est transporté à l'hôpital, ajoute la préfecture sans préciser la gravité de ses blessures. 

Le meneur de jeu de l'Olympique de Marseille, Dimitri Payet, s'est dit "désabusé"par les nouveaux jets de projectiles qui risquent de faire "perdre des points" à son club.
"Merci au public qui a mis le feu et a été exemplaire, mais j'ai aussi vu des bouteilles, des chargeurs, des briquets, j'en ai déjà vu sur moi, je sais ce que c'est. Certains dérapent, on risque de perdre des points, on ne peut pas dire que ces gens-là aiment l'OM", s'est désolé Payet en zone mixte.
"Je suis désabusé, je ne comprends pas, on se sait observés, il faut des vraies sanctions, on ne peut plus attendre que quelqu'un soit blessé", a-t-il ajouté.

9 policiers blessés, 21 interpellations.

Ce vendredi, le président du club Pablo Longoria avait lancé un appel au calme afin que le match de dimanche reste "un instant de football".    

La fin du match s'est déroulée dans la tranquillité. Match nul.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
om football sport sécurité société