OM - Sporting : le retard des Portugais et la colère de Tudor, récit d'un début de match surréaliste

Publié le
Écrit par Louise Beliaeff, Michel Aliaga

L'Olympique de Marseille a enfin renoué avec la victoire en Ligue des champions mardi contre le Sporting (4-1), malgré un début de match surréaliste.

Tout savoir sur la course Marseille-Cassis : Course Marseille-Cassis 2022

Un retard, des coups de gueule et trois buts en douze minutes. Face au Sporting, vainqueur de ses deux premiers matches, l'OM a enfin soufflé et décroché une belle victoire (4-1) mardi au stade Vélodrome.

C'était pourtant loin d'être gagné au début de la soirée, dans un stade Vélodrome à huis clos en raison des débordements lors du match OM-Francfort, car l'équipe portugaise s'est longtemps fait attendre.

Qu'est-ce qu'on fait là ? On est où ? C'est la Ligue des champions, pas un tournoi amateur ! C'est incroyable !

Igor Tudor, entraîneur de l'OM

AFP

Dans un mélange d'anglais et d'italien enregistré par la réalisation TV dans le couloir du stade Vélodrome, l'entraîneur de l'OM n'a pas masqué sa colère à l'encontre de la délégation lisboète, arrivée tardivement au stade. Selon nos informations, l'escorte policière a dû attendre 20 minutes le car portugais. 

Pablo Longoria a accepté de décaler le début du match de 10 minutes. Mais ce n'est pas tout. A 19h, les Marseillais ont patienté de longues minutes dans le tunnel, de quoi se refroidir avant le coup d'envoi. 

Igor Tudor est venu protester auprès de l'arbitre du match, l'Italien Davide Massa, ainsi qu'auprès de membres de l'encadrement du Sporting.

"Il faut être clair. Qu'une équipe soit en retard, ça peut arriver à tout le monde", a ensuite déclaré le technicien croate en conférence de presse.



"Mais le délégué nous a dit qu'on jouait à 18h55 et nous nous sommes préparés pour cet horaire, avec l'échauffement, etc. Une fois sur le terrain, on nous a dit 19h00. Et à 19h00, on était là, dans le tunnel, et eux n'étaient pas sortis. On a attendu dix minutes", a-t-il ajouté.

Mon équipe a été handicapée, les joueurs se sont refroidis. Eux sont arrivés au bon moment pour jouer, ils étaient prêts. C'est ça le problème.

Igor Tudor





"Je n'étais pas énervé parce qu'ils étaient en retard. Mais parce qu'une décision doit être respectée. Si ça change trois fois, c'est que quelqu'un fait mal son travail et ça handicape mon équipe", a-t-il conclu.

L'OM avait en effet d'abord indiqué que le coup d'envoi serait repoussé de dix minutes, à 18h55, avant d'annoncer que le match débuterait finalement à 19h00. Mais ce nouvel horaire n'a pas non plus été respecté et le match n'a finalement commencé qu'à 19h07. 

"L'OM a manqué d'humilité", réagit l'entraîneur portugais

De son côté, l'entraîneur portugais Ruben Amorim a prétexté un "embouteillage" : "On était coincés et on ne pouvait rien faire. On a dû tout faire en 45 minutes. Je crois que l'OM a un peu manqué d'humilité parce que ce n'était pas de notre faute".

"On parle beaucoup de Superligue en ce moment et je crois aussi que l'UEFA doit faire plus. On doit protéger les joueurs et on n'a pas pu se préparer correctement. Je sais que ce n'est pas bien pour l'OM, qui était prêt. Je suis désolé, mais on a suivi les procédures", a-t-il ajouté.

Ce retard aurait pu être lourd de conséquences. Les Portugais ont en effet ouvert le score après seulement 51 secondes de jeu

Mais les coups de pouce du vétéran espagnol Antonio Adan, gardien triplement fautif, ont relancé l'OM. Il a d'abord complètement manqué deux dégagements, sanctionnés par Alexis Sanchez (13e) et Amine Harit (16e). Puis il a reçu un carton rouge pour une incompréhensible main hors de sa surface (23e).

Sa doublure Franco Israel n'a pas fait mieux, en ratant sa sortie sur un corner, offrant un but à Leonardo Balerdi (28e), avant de céder devant Chancel Mbemba (85e).

Tudor souligne "une prestation très sérieuse" de l'OM

 "Après un match comme ça, je ne veux pas parler des individualités. Je pense qu'on a fait un match collectif très sérieux, a réagit l'entraîneur Igor Tudor. On a eu la force après le but encaissé d'entrée de réagir et d'attaquer fort comme on l'avait prévu. Le carton rouge nous a facilité la suite du match mais je dois féliciter mon équipe, qui a fait une prestation très sérieuse".

"Cette victoire nous donne du courage et de la confiance. Elle était attendue depuis longtemps. Une victoire en Ligue des champions a forcément une valeur particulière.(...)  Le match retour sera différent, à l'extérieur, avec leur public. Cela sera très difficile." 

Au classement, le match nul entre Francfort et Tottenham (0-0) permet à Marseille, toujours 4e, de s'approcher à un point de la deuxième place qualificative pour les huitièmes de finale.

(avec AFP)

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité