"Pas de danger, pas de pollution, c'est génial" : la route des crêtes sans voitures ni motos les dimanches jusqu'au 29 septembre

La circulation motorisée n'est plus autorisée le dimanche sur la route des Crêtes qui relie La Ciotat et Cassis, de ce 28 avril au 29 septembre, à titre expérimental.

Sans bruit de moteurs, sans gaz d'échappement. Rien que la nature dans toute sa splendeur, sur la route des Crêtes et sa vue imprenable sur les falaises du Cap Canaille. A pied, en rollers, en trottinette ou à vélo... la circulation est réservée aux modes de déplacement doux, tous les dimanches, jusqu'au 29 septembre. Le dispositif fait l'unanimité des promeneurs rencontrés en ce premier jour de sa mise en application, ce dimanche 28 avril.

"C'est génial, ça va permettre aux gens qui n'ont pas encore fait cette route à pied de le faire, on prend plus le temps, on observe, chaque paysage est plus apprécié qu'en voiture", assure un marcheur.

"Il ne faut pas rester sur la route, il y a des chemins qui montent dans la garrigue, c'est formidable, il faut venir", conseille un autre randonneur. "C'est plus calme, y a pas le va-et-vient des voitures, on se sent plus en sécurité, c'est super", se réjouit aussi Alain, un autre vacancier originaire de Rhône-Alpes, que la grisaille n'a pas dissuadé. 

"Pas de danger et pas de pollution, ça c'est génial aussi, renchérit un cycliste, on redécouvre cette route qui est très agréable quand il n'y a pas les voitures".

1200 véhicules par jour

Le tronçon sinueux de 14 km entre Cassis et La Ciotat est un axe très fréquenté par les automobilistes et les motos, 1200 en moyenne par jour, pour son superbe panorama sur la Méditerranée, au milieu du parc national des Calanques.

Tous les dimanches sauf le 12 mai

La route sera fermée à la circulation motorisée de minuit à minuit, des barrières formaliseront l'interdiction à chaque extrémité du tronçon. Huit navettes permettront à ceux qui le souhaitent de s'y rendre moyennant 85 centimes d'euros.

Une seule exception sera faite le 12 mai, en raison du passage de la flamme olympique dans les Bouches-du-Rhône.

Un premier test avait été mené le 8 octobre dernier. Ce dispositif est expérimenté pour un an à l'initiative de la maire LR de Cassis, du maire de La Ciotat et du département des Bouches-du-Rhône.

"De nombreux résidents nous ont sensibilisés sur le bruit permanent, des motos notamment, qui pensent être sur un circuit, et sur la pollution engendrée notamment pendant le week-end sur la route des Crêtes" a expliqué la maire de Cassis Danielle Milon, dans un communiqué. Si le bilan de l'expérimentation est positif, elle sera renouvelée.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité