Après cinq semaines de procès, et des peines de prison requises à l'encontre des dentistes marseillais, Guedj père et fils, la décision du tribunal correctionnel de Marseille a été mise en délibéré.

Principal mis en cause dans ce procès, le docteur Lionel Guedj risque la peine maximale pour "la gravité des faits commis et le nombre de patients"

Devant la 6e chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Marseille, les procureurs Michel Sastre et Marion Chabot ont requis lundi, dix ans de prison ferme, une amende de 375.000 euros et la saisie de sa résidence principale, comme des biens déjà confisqués.

Le ministère public a requis cinq ans de prison dont un avec sursis et une amende de 150.000 euros à l'encontre de Carnot, le père, âgé de 70 ans. Il lui reproche "son rôle plein et entier aux côtés de son fils" à ce "système Guedj" qui a conduit à la mutilation de 327 patients. 

Le ministère public a requis le mandat de dépôt contre les deux prévenus et l'interdiction définitive d'exercice la profession de chirurgien dentiste.

L'avocat du père a plaidé la relaxe. Celui de son fils minimise la responsabilité de son client. Lionel Guedj reconnait la faute mais pas l'intention de faire du mal.

"Jamais, au grand jamais, je n'ai voulu vous blesser, j'ai toujours voulu soigner", a déclaré Lionel Guedj une ultime fois, à l'adresse de ses anciens patients.

Pour son avocat, "ce ne sont pas les 350 parties civiles qui permettent de dire qu'il y a eu une faute volontaire".

La décision a été mise en délibéré au 8 septembre prochain.

Lionel Guedj et son père Carnot auraient escroqué la Sécurité sociale et plusieurs mutuelles en effectuant des soins inutiles sur des patients, jusqu'à les mutiler. 

Un préjudice qui s'élèverait à près d'1,7 million d'euros. Une enquête a établi que l'ancien dentiste des quartiers nord s'est constitué en quelques années un patrimoine immobilier de 9,5 millions d'euros, possédant des voitures de luxe ou encore un yacht de 15 mètres. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité