Super mamie : la Marseillaise Monique Simonini remporte le concours à 82 ans

À 82 ans, elle a remporté ce concours pour la première fois organisé en virtuel à cause de l'épidémie de Covid-19. Monique Simonini a conquis le jury et le public avec son dynamisme, son parcours de vie et sa pratique de la boxe.

Monique Simonini (à droite), Super Mamie 2020, à côté de l'organisatrice du concours Fabienne Ollier
Monique Simonini (à droite), Super Mamie 2020, à côté de l'organisatrice du concours Fabienne Ollier © DR

Elle vit "un véritable conte de fée". La Marseillaise Monique Simonini, âgée de 82 ans, a élue Super Mamie 2020, dimanche 13 décembre. "Je ne réalise pas ce que j'ai fait moi-même. C'est une victoire familiale, de notre amour. Tout ça arrive grâce à mes deux enfants et mes quatre petites-filles. J'ai réussi mon objectif de laisser un incroyable souvenir à mes petits-enfants", sourit Monique Simonini, contactée France 3.

Onze candidates, venues des quatre coins de la France (Amiens, Valenciennes, Cagnes-sur-Mer...) se sont affrontées sur ce 24e concours de Super Mamie. À la fin de cette première en virtuel à cause du Covid-19, Monique a enfilé l'écharpe de la victoire.

"J'ai voulu prouver, surprendre et surtout dire à toutes les mamies du monde que c'est possible. Il ne faut pas avoir de limites, on peut tout faire. Je représente la nouvelle génération de grand-mère, l'opposé de la mamie-gâteau du passé", explique Monique Simonini.

Un défi "Boxe" lancé par l'une de ses petites-filles

Le concours s'est déroulé en trois temps. D'abord la présentation de Monique Simonini avec sa fille Nathalie et son fils Eric, puis ses quatre petites-filles Angélique, Anaïs, Alisson et Kelly sont intervenues. La Super Mamie a ensuite dû relever un défi pour montrer ce qu'elle fait. La Marseillaise a choisi de faire une démonstration de boxe et de self-défense.

"C'est ma petite-fille Kelly qui m'a lancé ce défi, raconte-t-elle. Elle a 12 ans et demi, elle est championne de France de self-défense. J'ai pris au sérieux son défi et j'ai démontré qu'il n'y a pas d'âge pour faire de sport."

Les arts martiaux font partis de la vie de l'octogénaire. Cette dernière est présidente d'honneur du club de son fils Eric, le Sambo Saint-Pierre Marseille. Ce dernier a appelé à voter pour sa mère pour le concours sur les réseaux sociaux.

Élection de Super Mamie France . C est maintenant !Je te serais très reconnaissant de voter pour ma MAMAN Monique...

Publiée par Sambo St Pierre Marseille sur Samedi 12 décembre 2020

Un parcours de vie difficile

Après une enfance "pas très heureuse", marquée par son passage dans un pensionnat religieux, la Marseillaise de naissance a travaillé comme agent au Port autonome de la ville. Elle a ensuite été durant trois ans aide-soignante au chevet de son mari malade. Ce dernier est mort alors que Monique n'avait que 50 ans.

"Ca a été dur de se reconstruire en veuvage. Heureusement, il y avait l'amour de ma famille. Ca a été primordial pour moi", raconte la Super Mamie 2020. Grâce à ses enfants et ses petits-enfants, elle s'est reconstruite. 

Un "exemple de bien vieillir ensemble"

Monique Simonini a fait l'unanimité au niveau du jury, mais également au niveau du public suivant à distance la compétition. "Elle avait beaucoup d'atouts même si les autres participantes en avaient aussi. C'est une dame qui a eu un parcours de vie difficile et qui aujourd'hui brille par son dynamisme", souligne Fabienne Ollier, fondatrice et organisatrice du concours.

Sa démonstration sportive a été le bouquet final d'une soirée parfaite pour la Marseillaise. "Elle est un véritable exemple de bien-vivre et de bien vieillir ensemble", déclare la fondatrice du concours. 

Une mamie impliquée  

Aujourd'hui, outre son implication dans le club d'arts martiaux de son fils, Monique Simonini est inscrite dans plusieurs associations culturelles et sportives. Avec l'épidémie de Covid-19, comme elle ne peut plus s'adonner à certaines de ses activités comme l'aquagym, elle fait de la marche nordique.

"J'ai acheté des bâtons et ça m'a permis de faire des rencontres. J'ai même entraîné avec moi des gens qui n'ont pas le moral, tout en gardant nos distances sanitaires avec le coronavirus", dit Monique Simonini. La Super Mamie 2020 a même le projet de donner prochainement des cours de boxe.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
personnes âgées société famille