Trafic de drogue à Marseille : saisie d'armes, de drogues, interpellations… Premier bilan de l'opération "place nette"

La Préfecture de police des Bouches-du-Rhône vient de communiquer ce mardi 19 mars, un premier bilan de l'opération "place nette" contre le trafic de drogue, déployée dans les Bouches-du-Rhône.

Une "opération place nette XXL". C'est ainsi que le chef de l'Etat Emmanuel Macron a désigné la vaste opération de police entamée le 18 mars dans la cité de la Castellane à Marseille. "La première d'une série d'une dizaine d'opérations", a précisé le Président.

En début d'après-midi, la Préfecture de police des Bouches-du-Rhône a présenté un premier bilan de cette opération dans le département. Entre le 18 mars et le 19 mars au matin, quatre-vingt-deux personnes ont été interpellées, soixante-trois d'entre elles ont été placées en garde à vue. Deux armes ont été saisies, ainsi que 8,2kg de cannabis, 339 grammes de cocaïne, 35 7130 euros en numéraire et en avoirs et douze véhicules.

Cent-cinquante-sept personnes ont été verbalisées, dont douze pour consommation de stupéfiant. Quatre personnes ont été placées en centre de rétention administrative. Sept fermetures administratives d'établissements ont été prononcées.

En tout, dans les Bouches-du-Rhône, près de neuf-cents agents de police et de gendarmerie étaient mobilisés sur cette opération, qui a pris place dans plusieurs cités marseillaises, mais aussi dans certaines zones de transit, comme le Grand port maritime de Marseille, la gare Saint-Charles ou la barrière de péage de la Ciotat, ainsi que dans plusieurs villes du département des Bouches-du-Rhône.