Une nouvelle fusillade à Marseille fait un mort cité la Bricarde (15e)

Ce lundi 13 novembre un jeune homme est mort sous les balles à Marseille, cité la Bricarde dans le 15e arrondissement à proximité d'un point de vente de drogue identifié.

Il était près de 21h 30, ce lundi 13 novembre, lorsque les tirs ont retenti, cité La bricarde à Marseille (15e), dans une nouvelle fusillade faisant un mort, un jeune homme d'une vingtaine d'années.

"La victime a été atteinte au moins trois fois au thorax", indique une source policière confirmant une information de La Provence.

Ce sont les "Marins-pompiers qui ont prévenu la police pour un homme gisant à terre, blessé par balles au niveau du bâtiment H1", indique une source policière.

Su place les agents de police constatent "un homme d'une vingtaine d'années, touché par une rafale de calibre 9mm, 14 étuis sont retrouvés au sol", précise cette source à France 3 Provence-Alpes.

Selon les premiers éléments recueillis sur place, ce jeune homme d'une vingtaine d'années "ne serait pas du quartier".

Deux fusillades à deux jours d'intervalle

Ce qui s'apparente à un nouveau règlement de compte intervient deux jours seulement après un autre drame de la violence à Marseille qui a fait deux morts et trois blessés dont un grave sur le parking d'un fast-food le samedi 11 novembre.

Si la première fusillade était pratiquée à la kalachnikov, sur cette deuxième scène de crime "c'est un petit calibre" qui a été utilisé, "des douilles de 9mm" ont été retrouvées à proximité de la victime.

Un peu plus tard, "un véhicule a été retrouvé incendiée sur la commune de Cornillon-Confoux" dans les Bouches-du-Rhône à une quarantaine de kilomètres de Marseille, selon le site Actu 17, sans pour autant que ce véhicule puisse être relié à l'affaire.

Plus de 45 morts depuis le début de l'année

Cette nouvelle mort violente porte à 49 le nombre de victimes de "narchomicides" selon les termes de l'ancienne Proceure de la République de Marseille, Dominique Laurens.

Ce nouveau décompte est très élevé et 2023 pourrait être une année record en termes de mort violente liée au trafic de drogue.