VIDEO. Marseille : opération de prévention de la police contre les incivilités en mer

La plaisance se démocratise, les incivilités aussi. La police de la mer a fort à faire pour verbaliser, conseiller ou sauver les marins du dimanche.

La démocratisation de la plaisance entraîne une augmentation des incivilités. Non respect de la règlementation, violence mais aussi sauvetages, la police de la mer a fort à faire.

Dans la rade de Marseille, les bateaux de plaisance sont sans cesse plus nombreux. Tous ne respectent pas les règles de navigation. Le délit le plus fréquent consiste à naviguer trop vite et trop près de la côte, au risque de blesser des plongeurs ou des baigneurs. Les peines sont souvent très sévères, de l'ordre de 3 500 euros d'amende, du retrait de permis ou de six mois de prison.

Mais les infractions sont de plus en plus variées, comme des épisodes de violence conjugale, qui laissent les policiers pantois :

Ça semble complètement fou ! On a un terrain de jeu magnifique et les gens arrivent à se taper dessus dans les Calanques. On retranscrit les scènes de la vie quotidienne à la mer.

Major de police

Equipage de la brigade nautique départementale

Les agents de la brigade nautique ne se contentent pas de réprimer les infractions. Il leur arrive également de porter secours aux embarcations en détresse.

Leur présence est avant tout un dispositif de prévention.

Toutes les consignes de sécurité en mer