Vignette Crit'Air : comment repérer l'arnaque par SMS

Une campagne de fraude par SMS et par mail sévit depuis plusieurs semaines. Des messages vous invitant à acheter une vignette Crit'Air. Voici comment repérer l'arnaque.

"Nos agents ont constaté que vous n’étiez pas muni de la vignette obligatoire." Tel est le message que vous pourriez recevoir par SMS, si vous ne l'avez pas encore reçu ces derniers jours.

Le SMS invite à cliquer sur un lien permettant de recevoir cette fameuse vignette Crit'Air. Un lien frauduleux, une arnaque. Il peut être facile de tomber dans le piège. Le faux site a une adresse proche de celle du site officiel, il reprend des logos des ministères et cite des textes de loi.

Au lieu de recevoir une vignette, vous risquez de vous faire voler vos données personnelles et bancaires.

Que faire si l'on reçoit ce type de SMS ?

Après l'arnaque à la carte vitale, le gouvernement alerte sur cette nouvelle vague de mails et SMS frauduleux. Il est conseillé de ne pas répondre, de signaler les mails à "Signal Spam" et les SMS au 33 700.

Un seul site peut vous permettre d'effectuer vos démarches Crit'Air : www.certificat-air.gouv.fr. Il vous propose l'envoi de la vignette au prix de 3,70 euros.

Repérer la fraude

Face à la multiplication des arnaques de ce type, le site officiel permettant d'obtenir la vignette met en garde. Un indice très simple peut vous permettre de repérer l'arnaque. Le simple fait que site officiel Crit’Air du ministère n’envoie pas de message SMS aux usagers pour acheter des vignettes.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes alertent et partagent une capture d'écran des arnaques reçues par sms ou par mail. Et parfois, "les escrocs n'ont pas de chance", et tombent sur... un officier de la gendarmerie. L'échange est savoureux :

Une vignette obligatoire dans les ZFE

La vignette Crit'Air est une pastille indiquant le niveau de pollution des véhicules. De 0 à 5. L’apposition de la vignette Crit’Air est obligatoire pour rouler et stationner dans les zones à faibles émissions, aussi appelée ZFE.

En Provence-Alpes-Côte-d'Azur, les villes de Marseille, Nice et Toulon sont concernées par la mise en place de ces ZFE. Depuis le 1er septembre 2022, les véhicules équipés d'une vignette Crit'Air 5 ne sont plus autorisés à circuler dans l'hypercentre de Marseille.