Inondations : à Vitrolles, l'école Picasso victime de la tempête Amélie fermée jusqu'à jeudi

Deux jours après le passage de la tempête Amélie, plusieurs communes autour de l'étang de Berre pansent encore leurs plaies. À Vitrolles, l'école Picasso est fermée jusqu'à jeudi. Enseignants, parents d'élèves et employés municipaux participent au nettoyage des classes.

De la façade atlantique jusqu'à Nice, la tempête Amélie a provoqué de gros dégâts ce week-end. Après un glissement de terrain à Nice, les sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes ont découvert, ce matin, le corps d'une femme de 70 ans, portée disparue depuis hier.


Dans les Bouches-du-Rhône, ce sont les communes autour de l'étang de Berre qui ont été les plus touchées. À Vitrolles, les enfants de l'école Picasso n'ont pas pu reprendre les cours ce matin, leur école a été inondée dans la nuit de samedi à dimanche. Près de 30 cm d'eau ont dévasté les salles de classe.
Depuis hier, des enseignants, des employés municipaux et des parents d'élèves sont mobilisés pour remettre l'école en état. Trente centimètres d'eau, de boue et de résidu de gasoil ont provoqué de gros dégâts dans les salles de classe.

L'école sera fermée jusqu'à jeudi matin.

Dans la commune, cinq groupes scolaires ont été touchés par les fortes pluies, notamment les écoles maternelles Lapierre et La Conque, mais les opérations de nettoyage ont permis d'accueillir les enfants ce matin.

Vitrolles avait déjà été victime des fortes pluies du 22 octobre dernier et la ville avait obtenu le classement en catastrophe naturelle, le 31 octobre. Elle a de nouveau fait une demande de classement pour les conséquences de la tempête de ce week-end.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité