Cet article date de plus de 7 ans

Les deux hommes abattus étaient sous surveillance policière

Les deux hommes abattus au dernier jour de l'année à Marseille étaient sous surveillance des services de police qui les soupçonnaient d'être impliqués dans plusieurs affaires criminelles. 
Le dernier règlement de comptes opéré à Marseille visait deux hommes à bord d'une voiture, cagoulés et armés. Ils ont été tués d'une rafale de kalachnikov dans les quartiers nord de Marseille. près du métro de Frais Vallon.

Les deux victimes ne sont pas des inconnus pour la police locale. Franck Espiasse-Cabau, 22 ans, et Sébastien Abbas, 31 ans, étaient sous surveillance des services de police qui les soupçonnaient d'être impliqués dans plusieurs affaires criminelles.
Le 17 novembre dernier, un jeune homme de 18 ans était abattu à la sortir d'un bar chemin de la Madrague Ville à Marseille.
Le 17 novembre dernier, un jeune homme de 18 ans était abattu à la sortir d'un bar chemin de la Madrague Ville à Marseille.

Sébastien Abbas était activement recherché par la police judiciaire qui le suspectait de vouloir venger son frère, Djibril Abbas, un permissionnaire de 27 ans en cavale de la prison des Baumettes tué le 22 juin à la kalachnikov à Marseille. Il serait également impliqué dans le meurtre d'un jeune homme de 18 ans le 17 novembre dernier à la sortie d'un café des quartiers Nord.

Voir le reportage de Matthias Julliand et Sylvie Garrat
durée de la vidéo: 01 min 15
Règlement de comptes à Frais Vallon




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
règlements de comptes