Cet article date de plus de 3 ans

Port-Saint-Louis du Rhône : la ville veut devenir le premier port à sec d'Europe

C'est un projet, encore à l'étude, mais qui séduit tous les partenaires. 300 hectares en bord de mer à remplir de projets économiques liés au nautisme. Au point que la ville de Port Saint-Louis du Rhône espère devenir la première plateforme euroméditérranéenne du nautisme.
Maquette de l'étude sur le parc Eolien
Maquette de l'étude sur le parc Eolien © Photo France" Provence
Les études sont encore en cours, mais le projet est apprécié par la Métropole Aix-Marseille, le département et la région. 300 hectares entre nature et bord de mer sont  à remplir.
Plusieurs projets sont avancés, comme un parc éolien, des aires de jeux aquatiques et des espaces intergénérationnels, mais aussi un centre de la mer et des sports nautiques. Le nautisme serait le point fort du projet d'aménagement de cet espace. Avec des entreprises à la clef et la création d'un port de pêche, de places de bateaux au port et au sec. 
Dans ce secteur, les entreprises déjà installées représentent 500 emplois directs et indirects.
Le souhait serait de décupler le chiffre d'affaires et le nombre d'emplois.
L'ambition de Port-Saint-Louis du Rhône est de devenir le premier port à sec européen et la la plus grande plateforme euroméditerranéenne du nautisme.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aménagement du territoire environnement société