Sachets de nicotine, puffs… On vous explique ces nouvelles manières de consommer du tabac qui font un ravage chez les jeunes

Les autorités sanitaires et addictologues alertent sur la consommation croissante par les jeunes des nouvelles alternatives au tabac. France 3 PACA vous explique quels sont risques associés à ces produits.

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) tire la sonnette d'alarme. Dans son dernier rapport de toxicovigilance relatif aux produits du tabac publié le 30 novembre, souligne les risques pour les jeunes que comportent les nouvelles alternatives au tabac. Puffs, SNUS, perles, et sachets de nicotine... France 3 Provence-Alpes a fait le point avec les addictologues Simon Lucas et Michael Bazin sur les dangers qu'entraîne leur consommation.

Les puffs, en voie d'interdiction

  • En quoi ça consiste ?

Les puffs sont des cigarettes électroniques jetables à usage unique et prêtes à l'emploi. Elles sont vendues un peu partout : chez les buralistes dans les supermarchés, voire dans certains restaurants et bars, sur Internet. Pour son usager, la puff se consomme "avec un geste qui ressemble à la cigarette", explique Simon Lucas.

  • Pourquoi ça cartonne chez les jeunes ?

"Le marketing des puffs a été pensé pour viser les jeunes" affirme Simon Lucas. Parfum "à la barbe à papa" ou fruités, design attrayant pour les jeunes façon "manga", l'addictologue estime que l'industrie du tabac a sans doute ciblé les ados pour compenser la baisse du nombre de fumeurs.

  • Pourquoi c'est dangereux ?

Si la dangerosité des parfums est limitée, les puffs représentent un risque avéré pour les jeunes "dans la mesure elles permettent un passage de la nicotine dans le sang le cerveau extrêmement rapide", explique Simon Lucas. Avec à la clé "une dépendance ou une addiction à la nicotine". Les puffs sont également une porte d'entrée vers la consommation réelle de tabac. Selon franceinfo, 47% des jeunes ont commencé à fumer avec ces cigarettes électroniques jetables.

  • Qu'en pensent les pouvoirs publics ?

Ce lundi 4 décembre, l'Assemblée nationale a voté l'unanimité l'interdiction de la vente des puffs. Le texte va être examiné par le Sénat.

Le SNUS, populaire sur Tik Tok

  • En quoi ça consiste ?

Le SNUS est une poudre de tabac conditionné en sachet à sucer ou à chiquer. "Ce produit visqueux et un peu noirâtre vient des pays nordiques comme la Suède, se met dans la bouche", explique Simon Lucas.

  • Pourquoi ça cartonne chez les jeunes ?

Ce sont les réseaux sociaux, en particulier Tik Tok qui ont lancé la mode du SNUS. Le hashtag #snus affiche des milliers de vidéos du produit, parfois vues au total 1,1 milliard de fois, rapporte 20 minutes. Le packaging, les parfums sucrés du SNUS le rendent facilement consommables par les jeunes. Le produit a été également utilisé par des sportifs de haut niveau comme Marcus Thuram et Karim Benzema.

  • Pourquoi c'est dangereux ?

L'Anses pointe le risque d'intoxication un sachet de SNUS contient entre 3 et 20 mg de nicotine par sachet, soit de 3 à 20 fois plus qu'une cigarette classique. Outre le problème de dépendance, le SNUS entraîne entre autres des nausées et des vomissements, des palpitations et un risque de cancers oraux et du pancréas indique le site drogues.gouv.fr.

    • Qu'en pensent les pouvoirs publics ?

    La commercialisation du SNUS est interdite en France depuis 1992. Mais les consommateurs parviennent à contourner cette interdiction en commandant leurs produits sur Internet ou Snapchat.

    Les perles de nicotines "comme des Tic Tac"

    • En quoi ça consiste ?

    Les perles de nicotines, vendues sous la marque Nicopop, sont des billes aromatisées que le consommateur doit placer sur la langue. "Elles sont présentées comme des Tic Tac dans des tubes qui contiennent des petites boules", explique Michael Bazin.

    • Pourquoi ça cartonne chez les jeunes ?

    Comme les autres alternatives du tabac, les perles de nicotines ont le goût de bonbons ou de fruits et sont associées à un usage récréatif. Le produit a également une apparence inoffensive. Selon l'Alliance contre le tabac, après les puffs, les perles de nicotines sont le second produit alternatif le plus consommé par 13-16 ans, près de 1 jeune sur 10 confie avoir déjà expérimenté les perles de nicotine.

    • Pourquoi c'est dangereux ?

    La dose de nicotine contenue dans les perles est de 8 mg "c’est insuffisant pour faire sortir une personne de la dépendance mais suffisant pour l’y faire entrer"  explique à La Croix Daniel Thomas, vice-président du Comité national contre le tabagisme (CNCT).

    • Qu'en pensent les pouvoirs publics ?

    À l’heure actuelle, les perles de nicotine ne sont pas formellement interdites en France. Cependant le Comité National Contre le Tabagisme (CNCT) recommande "purement et simplement" son interdiction, "à l'instar de la Belgique".

    Les sachets de Nicotine, entre les lèvres et les gencives

    • En quoi ça consiste ?

    "Les sachets de nicotine sont des petits sachets de la taille d'un gros timbre qui contient que de la nicotine" décrit Michael Bazin. "On les met entre la lèvre et les gencives pour les faire diffuser."

    • Pourquoi ça cartonne chez les jeunes ?

    Les sachets de nicotine sont également aromatisés avec des saveurs fraîches, mentholées, fruitées, gourmandes, cocktails. "Le fait que ce produit comme les autres alternatives, soit accessible en prix participe à leur succès auprès des jeunes", pointe l'addictologue.

    • Pourquoi c'est dangereux 

    Les sachets de nicotine contiennent jusqu'à 20 mg de nicotine, soit jusqu'à 20 fois la quantité contenue dans une cigarette classique. Outre le risque de dépendance et de passage vers la consommation réelle de tabac, Michael Bazin indique, que comme les autres alternatives, les sachets de nicotine peuvent être à l'origine de complications neurologiques voire de coma, notamment chez les enfants, en cas de consommation excessive.

    • Qu'en pensent les pouvoirs publics ?

    Les sachets de nicotine ne sont pas encore formellement interdits en France, mais ils sont dans le viseur du gouvernement. Le ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, a exprimé son intention d’aller vers une interdiction de ces produits à l'instar des puffs.

    L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
    L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
    choisir une région
    France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité