• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Trets : les enfants non-inscrits à la cantine ont été mis à la diète le jour de la rentrée scolaire

13 enfants des écoles de Trets non-inscrits à la cantine ont été mis à la diète par la mairie / © Marc OLLIVIER
13 enfants des écoles de Trets non-inscrits à la cantine ont été mis à la diète par la mairie / © Marc OLLIVIER

Une pomme, du fromage et deux tartines, voilà ce que certains enfants non-inscrits à la cantine ont mangé le jour de la rentrée scolaire. Scandalisés, les parents d'élèves ont prévus de manifester demain devant la mairie de Trets

Par Ludovic Moreau

L'information a rapidement circulé sur les réseaux sociaux. Choqués, scandalisés, les parents d'élèves des écoles de Trets ont décidé de réagir, ils manifesteront demain, à 10h00, sous les fenêtres de la mairie.
 

A la diète sur ordre de la mairie

Le jour de la rentrée scolaire, à leur du repas à la cantine, 13 des 900 élèves de différentes écoles de Trets non pas eu le droit au menu du jour, des pâtes à la bolognaise. Non, ces treize enfants ont mangé une pomme, un morceau de fromage et deux tartines de pain.

Les dames de service étaient au bord des larmes, elles ont obéit aux ordres

a indiqué Lisa Le Pann-Gouriten, présidente de l'association des parents d'élèves, à nos confrères de France Bleu Provence.
 

Défaut de paiement ou bug informatique ?

Les ordres venaient de la mairie. La municipalité explique que les parents devaient confirmer les inscriptions de leurs enfants à la cantine avant le 31 mai. Les parents concernés auraient été relancés par téléphone.

Ces enfants étaient là, on les a nourris, mais la première chose quand on fait des enfants, c'est de s'en occuper

a expliqué Jean-Claude Feraud, le maire LR de Trets, au micro de France Bleu Provence.
Sauf que si certains parents reconnaissent un manquement dans le paiement de la cantine, d'autres, sont tombés des nues.

Ma fille en CM1 n'a mangé que du pain et du fromage alors que son frère n'a eu aucun problème. Le soir, elle était crevée, elle avait faim... Je me suis rendu aussitôt à la mairie... On m'a dit qu'il y avait eu une erreur de saisie

a témoigné Carine, mère de deux enfants, dans les colonnes du "Journal Tretsois".
Les faits ont choqué, jusque dans les rangs de l'opposition à la mairie.

Il faut savoir qui a donné l'ordre de ne pas donner à manger aux enfants. Même s'il y a du retard dans le paiement, on ne stigmatise pas un enfant

a déclaré Stéphanie Fayolle, conseillère municipale de l'opposition, dans les colonnes du "Journal Tretsois".
 

Le maire regrette ce geste

Demain, lors du rassemblement devant la mairie, Jean-Claude Feraud a prévu de rencontrer les parents et les agents de la cantine.

Il est hors de question que ça se reproduise, c'est une mesure discriminatoire que je regrette

a-t-il répondu au micro de France Bleu Provence.
Dans le passé, des municipalités ont été épinglées pour avoir proposé des repas spéciaux aux enfants dont les parents n'avaient pas payé la cantine. Des pratiques dénoncées par le défenseur des droits qui rappelle dans un rapport que "tous les enfants dont les parents le souhaitent doivent pouvoir déjeuner à la cantine, lorsque le service existe, quelle que soit la situation sociale ou familiale des parents".

 

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus