"Elles ont plongé toutes habillées pour le sauver" : un octogénaire sauvé de la noyade à Port-de-Bouc

Un homme de 80 ans est tombé de son bateau à quai, il a été sauvé de la noyade mercredi matin par deux femmes, agents de la capitainerie du port de plaisance de Port de Bouc.

Magdallena et Maëliss. Ce sont les héroïnes du jour à Port de Bouc (Bouches-du-Rhône). Un plaisancier leur doit la vie sauve. L'homme a fait un malaise à bord de son bateau à quai, mercredi 22 mai au matin, et il a chuté dans l'eau. Sans leur vigilance, il n'aurait pas survécu à la noyade, raconte la ville de Port de Bouc sur sa page Facebook, mettant à l'honneur la réactivité des deux agents de la société Sodeports, chargée de la gestion du port de plaisance et de ses 500 anneaux.  

Sorti de l'eau à la force des bras

"Aussitôt que les filles l'ont aperçu dans l'eau, du haut de leur bureau niché au 1ᵉʳ étage de la Capitainerie du port, elles ont couru et n'ont pas hésité une seconde à plonger toutes habillées pour sauver ce monsieur âgé de plus de 80 ans", rapporte le post. Les jeunes femmes ont réussi à extraire le plaisancier hors de l'eau à la force des bras. 

Le lieutenant de la caserne des Sapeurs-Pompiers de Port de Bouc, Fabrice Carboni a souligné la présence d'esprit et le sang-froid des deux agents, qui ont appliqué les gestes de premier secours à la sortie de l'eau.

Le maire de Port de Bouc, Laurent Belsola, qui s'est rendu sur place, a lui aussi salué cette "cet acte de bravoure qui montre l'importance de porter secours à autrui et l'importance aussi de connaître les gestes de premiers secours".

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité