"C’est incroyable de pouvoir participer à la préservation de l'environnement", ils sont les gardiens des forêts durant l'été

Pour lutter contre les feux de forêt, la région Provence Alpes-Côte d'Azur a créé sa propre garde forestière régionale, composée de jeunes de 18 à 25 ans, active pendant l'été. Sa mission de protection des forêts commence comme chaque année fin juin.

Contrairement aux gardes forestiers professionnels, ils ne sont pas sous serment. Mais eux aussi arpentent les chemins des massifs forestiers de Provence-Alpes-Côte d'Azur pendant tout l'été, à l'affût des départs d'incendie. Les membres de la garde régionale forestière ont tous entre 18 et 25 ans : c'est la condition pour y entrer.

Chaque été, entre la fin juin et septembre, ils patrouillent dans une vingtaine de sites forestiers de la région, avec pour mission de "renforcer les capacités des acteurs régionaux en matière de prévention, d’information, de sensibilisation, et de surveillance du risque incendie", énonce la Région.

Au préalable, les quelque 250 gardes régionaux sélectionnés chaque été suivent une formation d'une semaine dispensée par les professionnels de la lutte contre les feux de forêt.

Informer le public

En cette fin de mois de juin, les équipes de cette jeune garde viennent de commencer leur mission de vigie. Bob sur la tête, chaussures de marche aux pieds, Léa et Basile, tous les deux dans leur vingtaine, ont été recrutés pour veiller sur le massif de la Sainte-Baume, dans le Var.

Comme eux, 18 jeunes gardes sont affectés à ce massif de 500 kilomètres carrés.

Ils guettent les mégots laissés au sol et vont à la rencontre des promeneurs. "Les massifs peuvent être fermés. Pour vous renseigner, c'est sur le site des préfectures", indique Basile à un couple de randonneurs. "En voyant les gardes, on voit que c'est surveillé et je pense qu'il y a des gens qui font plus attention", reconnaît son interlocutrice.

"Je suis très, très vigilant parce que la moindre allumette, la moindre cigarette peut embraser toute une forêt", évoque son mari.

Des bénéfices visibles

Cette bonne information du public, c'est le bénéfice principal de l'action de la garde régionale forestière, créée en PACA en 2018. "Ces dernières années, on observe une augmentation de la connaissance du risque incendie", constate Nikita Melusi, gardienne du parc de la Sainte-Baume. "Même les gens qui ne viennent pas de la région et qui ne sont pas forcément au fait qu'on est dans une région un peu spécifique à cause de ces risques, sont au courant".

"Je trouve que c'est incroyable de pouvoir participer à la préservation de l'environnement", explique Léa, qui est étudiante en master de gestion durable des territoires le reste de l'année.

La candidature à cet emploi d'été se fait directement auprès des parcs forestiers de PACA, dont la liste est réunie sur une page dédiée du site de la Région.

La Provence-Alpes-Côte d'Azur souffre régulièrement de feux de forêts ravageurs en été. En 2022, année record, 5 500 hectares avaient brûlé dans la région.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité