• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

À Cannes, départ d’une croisière pour lutter contre les troubles alimentaires et dépressifs

La croisière des guerrières, sur la goélette O'Remington au départ de Cannes. / © M.BRUCKER / FTV
La croisière des guerrières, sur la goélette O'Remington au départ de Cannes. / © M.BRUCKER / FTV

Ce mardi 20 août, 14 jeunes filles souffrant de troubles du comportement alimentaire ou de troubles dépressifs ont largué les amarres pour cinq jours en mer au départ de Cannes. Le but est de valoriser leur combat contre la maladie et de célébrer la fin de leur traitement.

Par Anne Le Hars

Ce mardi matin, 14 jeunes femmes souffrant de troubles alimentaires et de troubles dépressifs ont embarqué pour cinq jours en mer depuis la capitainerie de Port Canto, à Cannes

Après avoir passé des mois en centre hospitalier à lutter contre la maladie, elles vont maintenant pouvoir profiter de l’air du grand large. Accompagnées de leurs soignants, elles ont pris leurs quartiers dans huit voiliers skippés par des marins bénévoles confirmés.

Pendant leur séjour en mer, elles découvriront le monde marin et participeront à des visites culturelles, prendront part à des activités ludiques et prépareront leurs propres repas. Elles débarqueront ensuite à Saint-Raphaël le samedi 24 août où elles recevront un diplôme.

Ca fait trois semaines que je suis sortie de l'hôpital mais... Après je ne sais pas vraiment quand ça a commencé, et je ne sais pas vraiment non plus quand ça va finir

explique Mélissa Moali, jeune patiente et guerrière.
 


Récompenser le courage des "guerrières"

Pour ces jeunes filles, cette croisière est donc l’occasion de célébrer leur combat qui touche à sa fin. Pendant cinq jours, elles auront l’occasion de s’initier à la navigation et de profiter de la mer, loin des centres hospitaliers. De Bordeaux ou de Fréjus-Saint-Raphaël, les 14 patientes ont été choisies par leurs médecins « pour leur courage à se battre contre les idées noires et les troubles du comportement alimentaire », explique Claude-Nicole Martinot, présidente de l’association "La Croisière des guerrières".


C’est elle qui est à l’initiative de ces excursions, dont la première édition s’est tenue en 2010. À ses côtés notamment, Xavier Pommereau, pédopsychiatre spécialisé sur les troubles de l'adolescence et directeur du centre Abadie à Bordeaux.

Avant le départ des voiliers, Alexia Barrier, la navigatrice biotoise qui a notamment été la première femme navigatrice en solitaire sur un voilier du Vendée Globe pour la recherche océanographique et participé à la course de la Route du rhum. 
 
Deux jeunes patientes, participant à la Croisière des guerrières, et un des skippers. / © Olivier Orsini/FTV
Deux jeunes patientes, participant à la Croisière des guerrières, et un des skippers. / © Olivier Orsini/FTV

Xavier Pommereau explique que les "guerrières" qui participe à cette croisière ont beaucoup de mérite.

L’anorexie-boulimie est une terrible maladie qui frappe majoritairement des jeunes filles […].


"Elle se déclare très souvent à l’adolescence et il faut généralement plusieurs années de soin, entre trois et cinq ans, donc c’est long pour vraiment sortir de la maladie. […] Quand elles se battent vraiment, on leur décerne le statut de "guerrières", et pour les récompenser, elles et leurs soignantes, on leur propose "la Croisière des guerrières"».
 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Stéphane Gauberti (06)

Les + Lus