Covid : un nouveau confinement ? Réanimations, hospitalisations, la réalité du terrain en chiffres en Paca

La circulation du virus est suivie de près par les autorités. La région Paca présente un taux d'incidence et de positivité supérieur à la moyenne nationale, et le taux d'occupation des services de réanimation, est proche de la saturation. Faut-il y voir les chiffres d'un nouveau reconfinement ?   

Illustration. Unité Covid-19 de la réanimation médicale d'un CHU.
Illustration. Unité Covid-19 de la réanimation médicale d'un CHU. © Luc Nobout / MaxPPP

L'exécutif a indiqué que les prochains jours "seront décisifs" pour décider d'un troisième confinement face notamment à la menace des variants du coronavirus plus contagieux, alors qu'un nouveau Conseil de défense sanitaire est prévu en milieu de semaine.

Sur le plan épidémiologique, la situation de la région Paca est moins favorable que la situation nationale : le taux de positivité y est de 7,6% contre 6,7% en France.

Dans l’ensemble de la région Paca, les hospitalisations de patients ayant la Covid-19 connaissent une augmentation (+197 en hospitalisation conventionnelle, +11 en réanimation et soins critiques, +33 en soins de suite).

Dans les Alpes-Maritimes, la situation s’est stabilisée cette semaine, mais elle s’est dégradée dans les Bouches-du-Rhône.

Le département enregistre un taux d’occupation des lits de réanimation de 92,5 % qui rend la situation préoccupante. Le département a reçu au moins deux transferts de patients des Alpes-Maritimes ces jours-ci. La situation est encore plus tendue pour le Vaucluse qui atteint le taux maximal de 100 %.

Dans les établissements médico-sociaux, cette semaine 1.115 nouveaux cas ont été détectés chez les résidents (particulièrement des Ehpad), et 532 parmi les personnels.

Le nombre de décès a augmenté dans ces établissements (152), mais il reste stable à l’hôpital avec 198 décès liés au Covid.

Vers un nouveau reconfinement ?

Les autorités sanitaires évoquent la nécessité d'un nouveau confinement. Cela n'étonne pas l'infectiologue Michel Carles,qui professe au CHU de Nice. "La situation actuelle est au moins équivalente à celle de l'automne", explique-t-il.

"Dans les Alpes-Maritimes. Il y a une réascension du nombre d'hospitalisations : on a dépassé le pic de novembre. À l'automne, ces chiffres avaient conduit les autorités à décider d'un deuxième confinement", détaille Michel Carles.

"Aujourd'hui, la situation actuelle est au moins équivalente, voire plus sévère pour ce qui est des Alpes-Maritimes. Je pense donc qu'on peut s'attendre à ce que les autorités décident d'un reconfinement".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paca économie covid-19 santé société