Régionales 2021 en Paca : Renaud Muselier porte plainte contre Thierry Mariani pour diffusion de fake news

Le président LR sortant Renaud Muselier a porté plainte contre le candidat du RN, Thierry Mariani, pour "propagation de fausses nouvelles en période électorale". Ce dernier l'avait attaqué sur son bilan à la tête de la région Paca, en particulier sur la question de la sécurité dans les transports. 

Le président sortant LR et le candidat d'extrême droite sont donnés au coude à coude dans les sondages en cas de duel au second tour
Le président sortant LR et le candidat d'extrême droite sont donnés au coude à coude dans les sondages en cas de duel au second tour © Antoine TOMASELLI/MaxPPP

Alors que les candidats des Républicains et du Rassemblement national sont au coude à coude dans les sondages pour la présidence de la région Paca, la campagne déjà tendue se durcit encore avec une plainte déposée lundi 31 mai par Renaud Muselier (LR), candidat à sa réélection. 

Le chef de file du RN Thierry Mariani, qui mène une campagne axée sur les questions sécuritaires, accuse son concurrent d'avoir privilégié les recrutements dans son cabinet et son équipe de communication au détriment des agents de sécurité dans les transports. 

"Je me permets de vous rappeler que le budget qui a le plus augmenté c'est le budget de la communication [...] On a embauché pendant ce mandat plus de personnes pour s'occuper du cabinet et de la communication que de la sécurité dans les trains", a-t-il affirmé lors d'une interview donnée à France Bleu Azur.

Interrogé par l'AFP, Renaud Muselier a reproché à son adversaire, ancien ministre sarkozyste, d'installer "un climat de fake news permanent" depuis quelques semaines. 

L'actuel président de région a assuré avoir "recruté 80 personnes pour la sécurité ferroviaire", et réduit les effectifs de son service communication de 64 à 61 employés ces cinq dernières années. 

LR et RN au coude à coude dans les sondages

Depuis son entrée en campagne, Thierry Mariani concentre sa communication sur le thème de l'insécurité, se voyant régulièrement rappeler qu'il ne s'agit pas d'une compétence directe de la région, sauf en ce qui concerne les lycées et les transports ferroviaires.

L'insécurité est la préoccupation première des habitants de la région Paca, selon un sondage Ipsos Sopra-Steria pour France Télévisions et Radio France, et un terreau favorable au vote Rassemblement national. En réponse à ce sondage, il martèle le chiffre de 72% d'augmentation de violences volontaires dans les TER et gares de la région depuis 2018.  

Renaud Muselier, de son côté, réplique et affirme avoir fait baisser de "65% les difficultés et agressions" pendant son mandat : "ce sont les statistiques de la SNCF, elles sont très claires. Je ne veux pas me laisser intoxiquer par les faux chiffres qui sont donnés sur une année." Il rappelle que du fait du confinement, ces violences ont baissé de 26% au cours de l'année 2020. 

Le dernier sondage publié le 27 mai donnent le candidat d'extrême droite en tête du premier tour des régionales, et au coude à coude avec Renaud Muselier en cas de duel au second tour des régionales.  

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections régionales 2021 élections les républicains transports économie justice société rassemblement national