Enquêtes de région

Un mercredi par mois, après le Soir 3
Logo de l'émission Enquêtes de région

Revoir l'émission du 21 juin : “PIP : les coulisses d'un procès hors normes“ et ”Istres, autopsie d'un drame”

une prothèses mammaire PIP détériorée / © SEBASTIEN NOGIER / AFP
une prothèses mammaire PIP détériorée / © SEBASTIEN NOGIER / AFP

Pour ce dernier numéro de la saison, retour sur deux événements : le procès PIP et le triple meurtre commis par un jeune homme de 19 ans à Istres.

Par Thomas Boutet

L'émission en intégralité

> les reportagesPIP : les coulisses d’un procès hors normesIstres, autopsie d’un drame



PIP : les coulisses d’un procès hors normes

Un reportage de 26’ de Mariella Coste - Sylvie Garat - Pauline Guigou - Gilles Guérin - Jean-François Vuidepot - Montage : Sylvain Prouteau - Mixage : Pascal Arnold.
7 745 parties civiles, 430 avocats, un hall de 4800 m² aménagé pour l’occasion au Parc Chanot…. C’est un procès exceptionnel qui s’est tenu pendant un mois à Marseille. Au coeur des audiences : un scandale mondial d’implants mammaires frauduleux. Cinq anciens dirigeants de la société PIP comparaissaient pour tromperie aggravée et escroquerie*.
Comment s’organise et se déroule un tel procès ? Enquête dans les coulisses de cet événement hors normes : les préparatifs de la salle d’audience décentralisée, la mise en place des moyens et des techniques de numérisation au greffe - une première en France- les soirées de travail chez les avocats, les témoignages de victimes - celles qui ont loué un appartement pendant un mois à Marseille et mis entre parenthèses leur vie familiale et professionnelle, celles qui ont eu peur d’assister au procès, trop blessées… - et puis l’emballement médiatique des premiers jours. Dans ce reportage, enfin, une interview exclusive de Jean-Claude Mas, le fondateur de PIP et principal prévenu, réalisée au lendemain du procès.

*le jugement a été mis en délibéré au 10 décembre


Istres, autopsie d’un drame

Un magazine de 26’ de Christophe Chassaigne - Pauline Guigou - Sabine Vivares - Frédéric Belin - Montage : Sébastien Micaelli - Mixage : Jean-François Vuidepot.
Le 25 avril dernier, à Istres, Karl Rose tue en pleine rue trois personnes choisies au hasard dans son voisinage. Le jeune homme de 19 ans, passionné d’armes, est décrit comme instable par son entourage. Il se serait isolé dans la pratique des jeux vidéos et aurait remis en service une Kalachnikov démilitarisée achetée sur Internet. Deux thèses mises en avant par le ministre de l’Intérieur lui-même. A Istres, paisible ville moyenne, les habitants se pensaient à l’écart de la violence qui endeuille régulièrement les Bouches-du-Rhône. Pour eux, cet événement est un véritable choc. Qu’est-ce qui a changé ? Qu’est-ce qui s’est brisé ? Quel est le sentiment des istréens quelques semaines après le drame ? Et surtout qui est Karl Rose ? Alors qu’il était suivi depuis des années par l’institution judiciaire, pourquoi sa dangerosité n’a-t-elle pas été repérée ?
Deux mois après, nous avons voulu comprendre, recueillir l’avis des experts et apporter quelques éléments de réponse.



Découvrez les interviews des journalistes qui ont réalisé ces reportages dans le blog de la Com' 




Un nouveau lieu de culte musulman va être construit à Nice