provence
alpes
côte d'azur
Choisir une région

PointCult'

Tous les samedis à 19h15, juste après le jt de France 3 Côte d'Azur
Logo de l'émission PointCult'

REPLAY. Prévert à Saint-Paul de Vence, la force de la poésie

Tournage de l'émission Pointcult' sur la terrasse de "La Miette", maison dans les remparts Est de Saint-Paul de Vence, où Jacques Prévert a habité et écrit entre 1948 et 1956. / © Frédéric Tisseaux (FTV)
Tournage de l'émission Pointcult' sur la terrasse de "La Miette", maison dans les remparts Est de Saint-Paul de Vence, où Jacques Prévert a habité et écrit entre 1948 et 1956. / © Frédéric Tisseaux (FTV)

A l'occasion du Printemps des poètes, Pointcult' nous emmène dans les pas de Jacques Prévert, à Saint-Paul de Vence. L'homme de cinéma et de lettres y a vécu 15 ans pendant et après la guerre, traversant ces années perturbées à grand renfort d'amitié et de poésie.

Par Jacqueline Pozzi

VOIR L'EMISSION :

 

"Connaissez-vous Saint-Paul de Vence ?" Lorsqu'elle pose cette question à Jacques Prévert, en 1941, la jeune actrice Ketti Gallian imagine-t-elle à quel point elle va lier le destin du poète et du village de la Côte d'Azur ?

Les tournages des films dont Jacques Prévert a écrit les dialogues sont alors délocalisés à la Victorine à Nice, en zône libre, puisque les studios en région parisienne sont fermés. Jacques Prévert cherche un endroit reculé pour cacher ses amis Joseph Kosma, compositeur, et Alexandre Trauner, concepteur de décor. Tous deux, sous le coup de la loi contre les Juifs en France, ont interdiction de participer à une entreprise de presse, de radio ou de cinéma.

C'est ainsi que Jacques Prévert s'installe à Saint-Paul de Vence. D'abord à l'hôtel "La Résidence", aujourd'hui le Café de la place, rendez-vous des joueurs de boules, puis, à partir de 1948, il loue "la Miette", petite maison dans les remparts, côté Est du village, face au soleil du matin.

 

Il était très présent dans la vie du village, il aimait ses différents lieux, ses restaurants, ses fêtes. Il déambulait dans les rues le soir, en criant "Dormez Saint-Paulois ! Jacques Prévert veille sur vous !"

Sandrine Léonard, directrice de l'Office du Tourisme

 

Jacques Prévert avec sa femme Janine et sa fille Michèle dans les rues de Saint-Paul de Vence. / © Jacques GOMOT
Jacques Prévert avec sa femme Janine et sa fille Michèle dans les rues de Saint-Paul de Vence. / © Jacques GOMOT

 

Quelques Saint-Paulois se souviennent aujourd'hui encore du personnage avec une grande précision. Parmi eux, Catherine Issert, dont le père fut élu maire en 1945, et le resta pendant cinquante ans. Elle tient aujourd'hui une galerie d'art dans le village. Petite fille, est était l'amie proche de Michèle Prévert, la fille de Jacques et Janine.

Ses souvenirs, à travers ce "Cult CM" :

 

Saint-Paul, refuge de création pour le cinéma et la poésie

A Saint-Paul, Jacques Prévert a beaucoup écrit. Des scenarii et des dialogues de films devenus des oeuvres cultes du cinéma français. Les Enfants du Paradis, réalisé par Marcel Carné en 1945. Et trois ans plus tôt, Les Visiteurs du soir. Le décor du château a été reconstitué dans les studios de la Victorine, mais plusieurs scènes d'extérieur ont été tournées dans la campagne autour de Saint-Paul de Vence et de Tourrettes-sur-Loup.

 

A Saint-Paul, Prévert s'est aussi adonné à sa passion pour la poésie. Au village, il a consacré le poème le plus long de son répertoire, "C'est à Saint-Paul de Vence", où il raconte sa rencontre avec le poète saint-paulois André Verdet. C'est ici encore qu'il a écrit les paroles de la chanson Les feuilles mortes, sur une musique de son ami Joseph Kosma.

Charles-Armand Klein, auteur du livre "Jacques PREVERT au soleil du Midi", associe cette chanson pleine de nostalgie amoureuse à l'histoire de Prévert avec une jeune actrice que l'on retrouve au casting des "Visiteurs du soir" : Claudie Carter.

Claudie Carter avait 17 ans, il en avait 36. Elle était jolie, Jacques Prévert avait alors un côté Humphrey Bogart. Ils sont tombés amoureux. Mais ça n'a pas duré. Elle est venue à Saint-Paul, dans l'équipe de football il y avait un jeune capitaine... petit à petit, elle s'est retirée, comme la mer se retire sur le sable... Voilà l'histoire des "Feuilles mortes".

Charles-Armand Klein, auteur de "Jacques PREVERT au soleil du midi

C'est en 1946, dans le film Les Portes de la nuit, qu'on entend pour la première fois Yves Montand fredonner les paroles de cette chanson devenue un monument.

 

Yves Montand... pilier de la "bande à Prévert" qui prend alors ses quartiers à Saint-Paul de Vence. Yves Montand, Simone Signoret bien sûr, Pierre Brasseur, et tant d'autres dans l'univers du cinéma. Des artistes aussi, à commencer par Pablo Picasso.

La clique a l'habitude de se retrouver à l'Auberge de la Colombe d'Or. Le patron de l'époque, Paul Roux, devient un ami parmi les plus fidèles.

Aujourd'hui son petit-fils François conserve dans l'établissement quelques-uns des cadeaux de Jacques à son ami Paul et à sa famille. Essentiellement des collages, selon la technique favorite de Jacques Prévert à partir de la fin des années 40. 

Les ruelles de Saint-Paul, dans un collage surréaliste de Jacques Prévert, cadeau de l'artiste à la famille Roux, propriétaire de la Colombe d'Or à Saint-Paul de Vence. / © FTV
Les ruelles de Saint-Paul, dans un collage surréaliste de Jacques Prévert, cadeau de l'artiste à la famille Roux, propriétaire de la Colombe d'Or à Saint-Paul de Vence. / © FTV

 

C'était régulier, Jacques Prévert nous laissait souvent des collages. On en a beaucoup. Celui-ci, c'est la rue de Saint-Paul, qui a changé depuis. J'en ai un autre quelque part, avec une procession... il est un peu anticlérical, comme il avait l'habitude...

François Roux, propriétaire de La Colombe d'Or

 

"Il est interdit d'interdire !"

Jacques Prévert est décédé en 1977. Personnage entier et engagé, poète à la fois surréaliste et libertaire, que nous dirait-il aujourd'hui ?

Charles-Armand Klein se souvient d'une réplique attribuée à Prévert, lorsqu'il croise le maire du village dans des ruelles envahies, dans les années 40, par des moutons indisciplinés :

Au maire qui disait "Je vais interdire...", Jacques Prévert a répondu "Il est interdit d'interdire !" Aujourd'hui il nous le dirait 100 fois plus... Jacques Prévert ferait une révolution à lui tout seul !

Charles Armand Klein

Pour voir l'émission PointCult', Jacques Prévert : la force de la poésie, rendez-vous sur France 3 Côte d'Azur samedi 27 mars à 19 heures 15. Réagissez à l'émission avec #Pointcult.

A lire aussi