• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

La France en vrai

Le lundi en 2e partie de soirée / Le vendredi à 9h15 / Et un mercredi par mois après Enquêtes de Région
Logo de l'émission La France en vrai

“L’Arlésienne d’acier”, un documentaire inédit lundi 17 juin après le Soir 3

"L’Arlésienne d’acier", un film de Bernard George / © Arturo Mio
"L’Arlésienne d’acier", un film de Bernard George / © Arturo Mio

D'avril 2014 à nos jours, le film suit la construction de la monumentale tour Gehry, un projet porté par la mécène Maja Hoffman. Comment Arles et ses habitants vont-ils vivre ce bouleversement architectural ?  Un récit où se mêlent, entre humour et émotion, le passé et le futur de la ville.

 

Par Florence Brun

Arles, petite ville à l’architecture millénaire, s’est parée d’un nouveau monument : une tour de verre et d’acier, haute de 56 mètres, qui s’élance depuis la friche des ateliers SNCF.

Ce mastodonte est le point culminant d’un vaste projet culturel, aux ambitions internationales, porté par la mécène Maja Hoffmann.
 
C’est à l’architecte américain Frank Gehry – auteur notamment du musée Guggenheim de Bilbao ou de la Fondation Vuitton à Paris – qu'elle a confié la conception de l'édifice.
 
Extrait

Pour la ville d'Arles, au passé antique, c’est une révolution architecturale, sociologique et urbaine. 

Comment vit-elle ce bouleversement ? Les habitants vont-ils s'accommoder de ce nouveau bâtiment ?

 

Je dis toujours que ce n'est pas une tour impressionnante, mais une tour impressionniste !

L'ingénieur Loïc Penel


De la pose de la première pierre en avril 2014, jusqu’à nos jours, la caméra de Bernard George suit l’évolution de ce projet hors norme.

À travers les témoignages des arlésiens, tour à tour incrédules, enthousiastes, hostiles ou passionnés, se dessine avec l’accent une comédie documentaire.
 

Extrait


Quelques mots sur le réalisateur
Né à Arles dans une famille de l’image - il est le petit-fils du photographe arlésien Joseph George - Bernard George est auteur et réalisateur de plus d’une cinquantaine de documentaires pour la télévision, notamment historiques. Ses films donnent à voir le monde par le biais de la composante humaine. Passionné d’histoire et de géopolitique, il a peu à peu élargi son champ d’exploration à la société et à la découverte.


L’Arlésienne d’acier 
Un film de 52’ de Bernard George.
Une coproduction France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur / Les films du tambour de soie / Arturo Mio.


 

Christian Carrère, psychiatre addictologue