France 3 s'engage : “Sauvons notre santé”, du 28 janvier au 3 février sur nos antennes

"Sauvons notre santé", une programmation spéciale sur France 3 PACA / © Maurizio Gambarini / maxpp
"Sauvons notre santé", une programmation spéciale sur France 3 PACA / © Maurizio Gambarini / maxpp

Déserts médicaux, urgences saturées, personnels hospitaliers en surchauffe ... Le système de santé français se porte mal. Pourtant, face aux menaces, il existe des solutions et des initiatives concrètes. Reportages, débats, émissions, France 3 PACA ausculte notre santé et s’engage !
 

Par Florence Brun

La santé est au cœur de nos préoccupations quotidiennes.

Mais aujourd'hui le système français, après avoir longtemps fait figure de modèle, est en péril.

Délais interminables pour une consultation chez un spécialiste, généralistes non remplacés, déserts médicaux, urgences saturées, personnels en surchauffe... Le constat est sans appel : c'est l'ensemble de notre système qui va mal.
 


Pourtant, face aux menaces, il existe des solutions, des projets, des initiatives concrètes. Telles que les téléconsultations, le regroupement de professionnels de santé, la réforme des études de santé ou les nouvelles missions des hôpitaux de proximité... 

Après "Sauvons la Méditerranée" et "Sauvons nos petits commerces", France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur s’engage à nouveau et vous propose une programmation spéciale dédiée à la santé.

Editions d’info, magazines, documentaires, web et supports digitaux : rendez-vous du 28 janvier au 3 février.
 

Documentaire "Dis-moi où tu as mal" (inédit)
Lundi 28 janvier après le Soir 3.

Une immersion au coeur du service des urgences pédiatriques d'Aix-en-Provence, au plus près des soignants, des enfants et de leurs parents > voir le film


12/13 - 19/20 et éditions locales
Tout au long de la semaine, état des lieux et gros plans sur les initiatives et les projets innovants en matière de santé.

En Provence-Alpes :
- La plus ancienne maison de santé de France se trouve à Gap.
- Portrait d’un orthoptiste qui se déplace à domicile dans les campagnes pour faire face au désert médical.
- A Charleval, un médecin municipal est salarié par la commune pour faire face à la pénurie.
-  Le centre de santé pluridisciplinaire de Fontvieille.

En Côte d'Azur :
- La "télémédecine" : l'exemple d'un prothésiste de Cannes-La Bocca.
- Comps : l'attirance de nouveaux praticiens pour la toute nouvelle maison de santé.
- Les français qui se soignent en Italie.
- La crise de vocation des personnels de santé.
- Les violences hospitalières. 
- La santé de confort : le boom des massages, thalasso… 
- Les médecines douces et parallèles, une tendance qui se confirme ?

 
Ensemble c'est mieux !
Du 28 janvier au 1er février à 10h50.
L'émission solidaire qui apporte des réponses à vos préoccupations quotidiennes s'intéressera notamment aux médecines alternatives et naturelles.
Nous verrons ainsi comment soigner les maux de tête avec un naturopathe. Et Claude Laredo, aromathérapeute, présentera les bienfaits des huiles essentielles et les conseils pour bien les utiliser.
Présenté par Eric Charay
 
Ensemble c'est mieux ! / © Matthieu Colin
Ensemble c'est mieux ! / © Matthieu Colin


Dimanche en Politique en Provence-Alpes et en Côte d’Azur
Dimanche 3 février à 11h30

A-t-on le même droit à la santé quel que soit le territoire où l'on vit ? Dimanche en Politique ouvre le débat.

Dans notre région, 4 % de la population est confronté au problème d'accès aux soins, en particulier dans les communes rurales. Manque de médecins, non renouvellement d’une profession vieillissante, qui ne parvient pas toujours à attirer de jeunes praticiens malgré les aides proposées par l’Etat... 

En Provence-Alpes, nous nous intéresserons à la désertification médicale à travers le cas de Pierrefeu, une commune du Var classée zone d’intervention prioritaire par l’Agence Régionale de Santé.

En Côte d'Azur, nous verrons que les inégalités ne sont pas toujours là où on le croit. Pendant que le haut-pays se structure, avec le développement des maisons de santé et de la télé-médecine, c’est au tour des villes de faire face à la pénurie de certains spécialistes. Vence, par exemple, n’a plus de pédiatre depuis la fin de l’année dernière... + d'info

Présenté par Thierry Bezer en Provence-Alpes, Nathalie Layani en Côte d'Azur.


Sur le web et les réseaux sociaux
Articles, reportages, vidéos...
Vous aussi, commentez, réagissez, partagez : #sauvonsnotresanté
 

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus