• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

La Friche de la Belle de Mai et le Tri Postal, “lieux infinis” invités de la Biennale de Venise

La Friche de la Belle de Mai sélectionnée fait partie des "lieux infinis" pour représenter la France à la Biennale d'architecture de Venise 2018. / © Max PPP.
La Friche de la Belle de Mai sélectionnée fait partie des "lieux infinis" pour représenter la France à la Biennale d'architecture de Venise 2018. / © Max PPP.

Réunis sous le nom "Lieux infinis", dix structures dont la Friche de la Belle de Mai à Marseille et le Tri Postal à Avignon représenteront la France lors de la 16e Biennale d'architecture de Venise qui aura lieu du 26 mai au 25 novembre 2018.

Par Matthias Julliand

Repenser l'architecture

Ces lieux ont pour particularité d'inventer des solutions dans lesquelles l'architecture agit "pour le bien commun" a déclaré jeudi Vincent Berjot, directeur général des patrimoines.

Certains de ces lieux étant occupés illégalement ou menacés de démolition, "le fait de les amener sur la place publique (en les sélectionnant) légitime leur occupation", a estimé Sébastien Eymard, architecte du collectif Encore Heureux, choisi en octobre pour concevoir le Pavillon français de la 16e Biennale d'architecture de Venise, du 26 mai au 25 novembre 2018.

Le Tri Postal à Avignon

Ancienne friche ferroviaire, Le Tri Postal est devenu en 2013 une cité associative, avec un restaurant solidaire, des hébergements et des ateliers dédiés au développement durable.

"Lieux infinis" met en avant la place de l'architecture face au "défi de l'écologie et de la solidarité", a commenté Nicola Delon du collectif Encore Heureux. La vocation de ces lieux coïncide ainsi avec le thème de la Biennale d'architecture 2018, "Freespace", espace de liberté.

Lors de la Biennale, une exposition présentera les dix lieux choisis, notamment sous forme de photos et de maquettes. Un catalogue réunissant ces initiatives sera publié et une série de débats est en préparation.

Dix lieux infinis


Collaboratifs, écologiques ou solidaires, pensés dans des zones un temps délaissées, ces espaces, réunis pour la Biennale sous le nom "Lieux infinis", sont Le Cent Quatre et Les Grands Voisins à Paris, L'Hôtel Pasteur à Rennes, La Grande Halle à Colombelles, Les Ateliers Médicis à Clichy-sous-Bois Montfermeil, La Friche de la Belle de Mai à Marseille, Le Tri Postal à Avignon, Le 6B à Saint-Denis, La Convention à Auch et La Ferme du Bonheur à Nanterre.

 

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus