Germanwings: le site du crash de nouveau accessible dimanche

Publié le Mis à jour le
Écrit par Avec AFP

Le site du crash de l'A320 de la compagnie allemande Germanwings, sur la commune de Prads-Haute-Bléone dans les Alpes-de-Haute-Provence, sera accessible à partir de dimanche, a indiqué mercredi à l'AFP le maire de la commune Bernard Bartolini.

"La dépollution est finie, tout a été remis en état de façon très correcte, très minutieuse", a expliqué Bernard Bartolini, maire de Prads-Haute-Bléone, confirmant à l'AFP une information du Dauphiné Libéré.
Selon lui, "on ne voit rien" et le lieu ressemble à ce qu'il était avant l'accident le 24 mars 2015 si ce n'est la voie carrossable créée pour les opérations d'évacuation des débris et la dépollution.
Les gens qui souhaiteront accéder au site devront toutefois s'y rendre à pied, un arrêté interdisant à tous les véhicules d'emprunter cette route non stabilisée. Le sentier de petite randonnée le plus proche, qui passe à 500 m environ du site, était avant le crash essentiellement emprunté par les randonneurs, les bergers et les chasseurs.

Une décision prise en accord avec les élus locaux


Le maire se rendra sur place pour une visite des lieux dimanche matin. Cent cinquante personnes, dont 72 Allemands et 50 Espagnols, ont péri dans le crash de l'Airbus de Germanwings, filiale à bas coûts du groupe Lufthansa, qui reliait Barcelone à Düsseldorf. Selon les enquêteurs, l'appareil a été délibérément précipité au sol par son copilote allemand, Andreas Lubitz, qui avait souffert dans le passé de graves troubles psychologiques. Une stèle en mémoire des victimes a été érigée sur la commune proche du Vernet.
Lors d'une visite le 24 septembre, Carsten Spöhr, le PDG de la Lufthansa, et Thomas Winkelmann, son homologue de la Germanwings, avaient également confirmé que la compagnie avait "la volonté" de bâtir un lieu d'accueil à proximité des lieux de l'accident, mais que la décision serait prise "en accord avec les élus locaux".