Des vaches laitières bichonnées aux huiles essentielles dans les Hautes-Alpes

Publié le
Écrit par Nathalie Deumier
Michel Borel et sa vache Doucette
Michel Borel et sa vache Doucette © DENIS LEBIODA

Un troupeau de 75 vaches est soigné aux huiles essentielles à Forest-Saint-Julien, dans les Hautes-Alpes. Le couple d'éleveurs a troqué les produits chimiques contre l'aromathérapie. Leurs vaches s'en trouvent toutes épanouies et le vétérinaire ne rend presque plus visite.

 "Pour les poux de nos petits veaux, j'ai utilisé de l'huile de lavande sur la base du crâne. Le traitement a très bien fonctionné," se réjouit Anne-Claude Borel, éleveuse de vaches laitières à la ferme du col de Manse.

Pour vermifuger leurs bêtes, les éleveurs utilise de l'ail et du vinaigre, bien moins agressifs qu'un produit chimique. Le couple a commencé à utiliser les huiles essentielles pour la famille avant de penser aux animaux.

En 2013, alors qu'ils entament leur conversion en ferme d'agriculture biologique, ils décident de soigner leurs vaches à l'aromathérapie. Ils se forment grâce à des vétérinaires spécialisés, itinérants. Les produits se révèlent très efficaces sur l'infection des mamelles ou les suites d'un vêlage difficile.

Leur idée peut sembler farfelue. L'allopathie est omniprésente et l'aromathérapie plutôt mal vue. "La base, c'est d'élever les vaches dans de bonnes conditions. Elles ne doivent pas être trop serrées, sinon, elles attrapent des maladies", décrit Anne-Claude Borel.

"Ici, les hivers sont froids et longs. Elles restent à l'intérieur pendant des semaines et attrapent des maladies." Toutes les vaches sont nées là. "On leur parle, chacune a son caractère, il y a une bonne harmonie dans le troupeau." 

Le couple Borel fait des économies sur les produits et les interventions du vétérinaire. Si leur approche est pleine de sens, elle n'est pas, selon eux, la plus rentable.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.