Gap : à l'Escola Calandreta Gapiana, on continue de faire classe en occitan

Dans le quartier de Saint-Jean à Gap, une école maternelle et primaire enseigne l'occitan depuis 25 ans. Une occasion de découvrir cette langue régionale dès le plus jeune âge.

"C’est un petit peu compliqué", avoue Tao, l’un des élèves. "Je n’arrive pas à dire certains mots."

Dans les Hautes-Alpes, pour les tout-petits, c’est par les chansons et les comptines que la langue locale se transmet. L'occitan est la langue régionale la plus parlée en France.

A l'Escola Calandreta Gapiana à Gap, les enfants le comprennent mieux qu’ils ne le parlent. Car pour Pierre Hérisson, un ancien enseignant, l'apprentissage passe surtout par l’écoute des anciens. "Les enfants, quand ils sont en situation, ils rentrent dans l’histoire. Ils s’identifient, c’est une façon pour eux de comprendre, de s’identifier à la chose."

Cette école a été fondée en 1996. Au quotidien, c’est Mélanie Bonnet qui s'occupe depuis la rentrée de ses 22 élèves, mais elle ne parle l’occitan alpin que depuis quelques mois. Pour le moment, elle "préfère leur donner toutes les consignes de travail en français". "L’occitan, je l’utilise plus sur les petits mots pour dire par exemple : va en récréation, on va se laver les mains…"

Mélanie s’est fixée comme objectif de parler couramment avec ses élèves. Alors une fois par semaine, c’est elle qui prend des cours avec le fondateur de l'école, André Faure. Pour lui, apprendre l'occitan, c'est une ouverture sur le monde. "Ça ouvre dans leurs cerveaux des chemins différents, des chemins au niveau mathématiques, ça leur donne une grande ouverture…"

Depuis quelques années, en plus des maternelles, l’école a ouvert une classe unique de primaire avec 14 élèves supplémentaires.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
occitan culture culture régionale patrimoine éducation société