Hautes-Alpes : la montgolfière la plus légère au monde s'envole de Tallard

Un entrepreneur de Tallard (Hautes-Alpes) a conçu une montgolfière d'une nouvelle génération, compacte et ultralégère. Le produit n'attend plus que la certification de l'agence européenne de sécurité aérienne pour être commercialisé.

La montgolfière de Léandro Corradini a pris son envol dans le ciel de Tallard.
La montgolfière de Léandro Corradini a pris son envol dans le ciel de Tallard. © Fabien Madigou/FTV

Intense moment d'émotion pour Leandro Corradini sur l'aérodrome de Gap-Tallard. Quasiment 238 ans jour pour jour après le premier vol des frères Montgolfier, l'inventeur a lancé la montgolfière la plus légère au monde dans le ciel des Hautes-Alpes. 

"C'est la première fois qu'on gonfle ce ballon, ce matin très tôt on a fait les petits ajustements. C'est un peu la naissance du ballon ", explique-t-il. 

Financé par une campagne de financement participatif, le "Thank You Ballon" porte plus de 300 messages de remerciements des contributeurs. 

Ce passionné de sports aérien a quitté son emploi pour concrétiser son rêve, une nouvelle génération de montgolfières. Compacte et ultralégère.

Le ballon de 20 mètres de haut, tout en toile de parapente, ne pèse qu'une cinquantaine de kilos. "Il tient dans un gros sac à dos, c'est la moitié d'un ballon habituel de cette taille", précise le constructeur. 

Leandro Corradini devant son "Thank you Ballon".
Leandro Corradini devant son "Thank you Ballon". © Fabien Madigou/FTV

Une montgolfière "de sport"

Et pour limiter au maximum le poids de la nacelle, Leandro Corradini a imaginé une structure gonflable. "Les quatre parois peuvent se dégonfler et se démonter", détaille-t-il.

"Le concept, c'est qu'elle soit facilement transportable dans une petite voiture, principalement à usage de particuliers sportifs", ajoute-t-il. Une montgolfière "de sport" en quelque sorte.

Quatre ans après le lancement du projet, l'entreprise n'attend plus que la certification pour pouvoir mettre son produit sur le marché. Son prix de vente sera d'environ 25.000 euros. Mais il faut d'abord obtenir le feu vert de l'agence européenne de sécurité aérienne.

Pour Leandro Corradini, la situation est très frustrante. Il a déjà des clients prêts à acheter son modèle, mais il ne peut ouvrir son carnet de commandes. "On espère un démarrage en 2022, si tout va bien".

Pour un millier de pilotes, la France ne compte à ce jour qu'un seul fabricant de montgolfières. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
innovation économie