Cet article date de plus de 5 ans

Les boues rouges en Méditerranée au centre d'une réunion publique à Gardanne

Sur fond de rejet par l'entreprise ALTEO de métaux lourds au large de Cassis et de La Ciotat, une réunion d'information a rassemblé environ 400 personnes vendredi soir à Gardanne, sans notre caméra interdite d'accès. Mais faute de place suffisante, le débat a aussi eu lieu dehors. Reportage.
La réunion d'information a rassemblé environ 400 personnes à la maison du peuple de Gardanne.
La réunion d'information a rassemblé environ 400 personnes à la maison du peuple de Gardanne.
La maison du peuple de Gardanne, l’endroit idéal pour un débat public… enfin public pas pour notre caméra donc. Le président de la commission d’enquête a refusé que l'équipe de France 3 Provence-Alpes filme les débats.

Faute de place dans une salle vite saturée (360 places assises), c'est près d'une centaine de personnes qui sont restées dehors. Pêcheurs, écologistes d'un côté et salariés de l'entreprise ALTEO ont mené sur le perron leurs propres débats. Des discussions proches le plus souvent du dialogue de sourds entre ceux qui défendent l’activité économique et ceux recentrés sur l’aspect environnemental.

A l'intérieur... la direction d’ALTEO a préféré insister sur les efforts faits : "les boues rouges en Méditerranée c’est terminée à 99 %" !

Le reportage de Michel Aliaga et Alban Poitevin :
durée de la vidéo: 02 min 34
Boues rouges : dialogue de sourds lors d'une réunion publique à Gardanne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société pollution méditerranée mer sorties et loisirs boues rouges