Manifestation contre Luc Jousse qui serait toujours aux affaires

A Roquebrune sur Argens, l'association "Debout Roquebrune" a voulu attirer l'attention sur les activités de l'ancien maire, Luc Jousse, qui selon elle, alors qu'il a été déchu de ses droits civiques pour détournements de fonds publics, aurait été embauché par une société contrôlée par la mairie.

A Roquebrune sur Argens, l'association "Debout Roquebrune" a voulu attirer l'attention sur les activités de l'ancien maire, Luc Jousse, qui selon elle, alors qu'il a été déchu de ses droits civiques pour détournements de fonds publics, aurait été embauché par une société contrôlée par la mairie.

"Souriez, vous êtes manipulés", sur le parvis de la Mairie, les slogans fleurissent. En ligne de mire, l'ancien maire, condamné pour détournements de fonds publics, contraint de démissionner, il serait selon certaines associations citoyennes, toujours aux affaires.

Commune actionnaire à 80%


La commune est actionnaire à 80 % de la Sarget, une société d'économie mixte, dont l'activité est principalement orienté vers l'événementiel. L'ancien maire y occuperait des fonctions dirigeantes, il émargerait même d'un salaire conséquent, ce qui scandalise nombre de contribuables.

Marché de 12 millions d'euros


Ce qui a mis le feu aux poudres, c'est un marché de 12 millions d'euros attribué à la Sarget, 12 millions, c'est 41 % du budget du fonctionnement de la commune. Une provocation selon certains contribuables, qui savent la ville déjà étouffée, par une dette de 3296 euros par habitant.

Le Maire actuel n'a pas jugé opportun de nous répondre. Il nous a simplement fait savoir, par l'un de ses adjoints, qu'il refuse toute polémique sur ce qu'il qualifie d'épiphénomène sans réelle justification. En cette période ou les élus cherchent à donner une image saine de leurs actions, les associations citoyennes Roquebrunoises ont voulu attirer l'attention des autorités pour qu'ils fassent respecter leurs décisions.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité