Marseille, Avignon : retour sur les heurts après la qualification de l’Algérie pour la finale de la CAN 2019

Les supporters des "Fennecs" heureux hier soir à Marseille avant que la situation ne dégénère. / © Gaëlle CARRA-Paul GELI
Les supporters des "Fennecs" heureux hier soir à Marseille avant que la situation ne dégénère. / © Gaëlle CARRA-Paul GELI

L’Algérie s’est qualifiée dimanche soir pour la finale de Coupe d’Afrique des Nations 2019. Un moment de liesse pour la communauté algérienne terni hélas par des incidents à Marseille et à Avignon et au final de nombreuses interpellations.
 

Par Eric Ambrosini

Que vous soyez fan de football ou non, il était impossible dimanche soir d’ignorer la qualification de la sélection algérienne pour la finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2019.
Elle a fait du bruit, elle a réuni beaucoup de monde… et les centres villes de Marseille, Avignon ou Toulon ont été le théâtre de scènes de liesse qui pour certaines ont vite été éclipsées par des incidents.


Selon nos confrères de l’Agence France Presse (AFP), 282 personnes auraient été interpellées partout en France. 249 d’entre elles ont été placées en garde à vue.


12 interpellations à Marseille

A Marseille le vieux-port avait été réservé aux seuls spectateurs venus assister au feu d’artifice du 14 Juillet. L’accès avait donc été interdit aux supporters. Mais c’est dans le quartier Belsunce et à la Porte d’Aix que des incidents ont démarré. Les forces de Police répliquant à des jets de projectiles par l’envoi de gaz lacrymogènes. 12 personnes ont été interpellées et huit policiers et gendarmes légèrement blessés.
 
Des poubelles incendiées et des forces de l'ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogène à Marseille. / © Gaëlle CARRA-Paul GELI
Des poubelles incendiées et des forces de l'ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogène à Marseille. / © Gaëlle CARRA-Paul GELI
 

Les Marins Pompiers déposent plainte

Amenés à intervenir à 350 reprises, le bataillon des marins pompiers de Marseille, dans un communiqué adressé à la presse aujourd’hui, a appelé les manifestants à "une prise de conscience individuelle".
Quatre véhicules de secours ont en effet subi des retards dans l’accomplissement de leur mission et des dégradations suite à "des gestes inadaptés et inconscients de personnes" qui ont secoué ou escaladé les engins précise le Bataillon. Notamment deux ambulances qui transportaient des victimes, lesquelles ont été "traumatisées par ces débordements" explique le Bataillon des Marins Pompiers de Marseille. Ce dernier a d’ailleurs porté plainte à la suite des dégradations du matériel.
 

Des individus masqués à Avignon

A Avignon, une barricade de poubelles en feu a nécessité l’intervention des pompiers. Un fait qui, selon nos confrères de La Provence, aurait été provoqué par un groupe d’une quarantaine d’individus masqués ou cagoulés.
Les soldats du feu ont mis 1 heure pour circonscrire le sinistre. Les forces de l’ordre ont dû faire usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.


Remarquons qu'à Toulon, nos confrères de Var-Matin décrivent aujourd'hui une soirée pleine de joie. La place de la Liberté située au cœur de la ville a été envahie. Drapeaux algériens, concert de klaxons… les supporters des « Fennecs » ont défilé sur le boulevard de Strasbourg. Seuls quelques jets de fumigènes ont émaillé la soirée.
 


Ce n’est pas la première fois que ce type de célébration dégénère

En Juin 2014, les forces de l’ordre avaient procédé à 74 interpellations en France suite à la qualification de la sélection algérienne pour les 8èmes de finales du Mondial. Plus récemment à Montpellier, une mère de famille a été tuée, fauchée avec son bébé par un supporter algérien qui avait perdu le contrôle de son véhicule.

L’Algérie rencontrera vendredi soir le Sénégal en finale de la Coupe d’Afrique des nations. A cette occasion, la Préfecture de Police a demandé des forces mobiles supplémentaires, environ 150 hommes en plus par rapport au dispositif mis en place dimanche soir.
 
 

Sur le même sujet

Les + Lus