• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Fait rare au début du mois de juillet, la température de la Méditerranée dépasse déjà les 26 degrés

Les scientifiques estiment que la Méditerranée devrait gagner 2 degrés en moyenne d’ici à 2100. / © Christophe La Rocca / France 3.
Les scientifiques estiment que la Méditerranée devrait gagner 2 degrés en moyenne d’ici à 2100. / © Christophe La Rocca / France 3.

Fait rare au début du mois de juillet, la température de la Méditerranée dépasse déjà les 26 degrés. Ce réchauffement de la mer n'est pas sans conséquence sur l’écosystème marin.
 

Par June Raclet

On y plonge avec plaisir, mais elle est à peine rafraichissante. En ce début de mois de juillet, il fait 26 degrés dans la mer en Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Cette température de l’eau de la Méditerranée n’est pas un record, mais il est rare d’atteindre ces valeurs aussi tôt dans la saison.


Cliquez pour connaître la température de l'eau en temps réel


Pour Patrick Raimbault, de l’Institut méditerranéen d’océanologie, ce sont la canicule et l’absence de vent qui ont fait grimper la température à la surface de la mer. 

Si le phénomène perdure, le chercheur précise que " la chaleur va se propager en profondeur, et [que] cela va avoir des conséquences sur les écosystèmes, peu habitués à vivre dans une eau au-dessus de 18 degrés. "
 

Patrick Raimbault cite en exemple l'année 1999. Une température de l'eau élevée avait alors causé la mort de nombreux coraux : " A cause d'un épisode de chaleur important, il y a eu un phénomène de blanchiment des coraux et cela a affecté des espèces emblématiques de la Méditerranée " . 

Depuis une vingtaine d’années, la présence des méduses est de plus en plus régulière sur le pourtour méditerranéen. Une première conséquence de l'augmentation des températures.

Les scientifiques estiment que la mer Méditerranée devrait gagner 2 degrés en moyenne d’ici à 2100.

A lire aussi

Sur le même sujet

Peyrot - Mattei

Les + Lus