Mesures sanitaires anti-Covid en Italie : les habitants de la Roya risquent d'être pénalisés pour faire leurs courses

Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a pris un décret-loi instaurant sur tout le territoire national un couvre-feu de 22 heures à 5 heures. Il doit durer au moins jusqu'au 3 décembre. Les habitants de la Roya pénalisés par les nouvelles mesures.
Pour les habitants de la vallée de la Roya qui ne disposent plus de commerces depuis le passage de la tempête Alex, ces nouvelles conditions ajoutent de la confusion à leur quotidien déjà difficile.
Pour les habitants de la vallée de la Roya qui ne disposent plus de commerces depuis le passage de la tempête Alex, ces nouvelles conditions ajoutent de la confusion à leur quotidien déjà difficile. © Loïc Blache FTV
Chez nos voisins italiens, depuis le 22 octobre, les régions les plus touchées (Lombardie, Campanie, Latium...) sont progressivement passées sous couvre-feu, avec des horaires variant selon les régions. Cette fois, c'est un couvre-feu national qui est annoncé.
Les médias déclarent ce mercredi que la botte va être cette fois entièrement concernée et non plus par région. Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a signé un décret découpant notamment sont pays en zones :La situation sanitaire sera réévaluée régulièrement ainsi que le classement des régions. Les voyageurs sont invités à vérifier leur statut avant tout déplacement en consultant les informations spécifiques sur les sites des régions.
Dans la vieille ville de Vintimille, en Ligurie (Italie), en février 2020.
Dans la vieille ville de Vintimille, en Ligurie (Italie), en février 2020. © Loïc BLACHE/FTV

Quid des frontaliers ?

L'interdiction des déplacements à partir de, vers et à l’intérieur de ces zones rouge dont le Piemont ne s'applique pas pour des raisons professionnelles, de santé ou de nécessité).
Le transit par ces zones reste autorisé, à condition que le déplacement soit motivé par des raisons professionnelles, de santé ou de nécessité (ex : Français de passage en Italie souhaitant rejoindre son domicile habituel en France, transport de marchandises, etc.).

Le Piemont est la région frontalière notamment avec le nord des Alpes-Maritimes :

Et pour les habitants de la Roya ?

Pour les habitants de la vallée de la Roya qui ne disposent plus de commerces depuis le passage de la tempête Alex, ces nouvelles conditions ajoutent de la confusion à leur quotidien déjà difficile.

Voir la région du Piemont en alerte Covid "zone rouge" c'est limiter leur zone de ravitaillement la plus proche. Les habitants français peuvent en effet trouver de l'autre côté de la frontière notamment à Limone, les biens de première nécessité et ce, grâce au train.

Mais depuis l'instauration pour l'heure, la tolérance semble ténue. Selon certains résidents, il est interdit pour les habitants de monter dans le train en gare de Tende (sauf justificatif) et ce vendredi, ils doivent présenter un test  au Covid-19 négatif réalisé depuis moins de 48h.

Selon Laurence Sarfati de l'association Cuneo-Nizza Unisce "il semblerait qu'il y ait une tolérance pour monter à Limone pour faire nos courses mais cela doit se faire en moins de 8 heures. Si on vient de Tende, seul l'accès à Limone parait possible, on ne peut pas aller à Cunéo qui est plus loin".

Le maire de Tende a eu l'information comme quoi, la préfecture du Piemont n'accordait "aucune tolérance pour les Français car même les Ialiens ne peuvent pas aller d'une ville à l'autre".

Alors que ce train italien, c'est une bouffée d'oxygène dans la vie locale car on peut aller faire les courses en Italie... J'ai appris que la sous-préfecture avait échangé avec ses homologues italiens et ce n'est plus possible... C'est une nouvelle tuile pour nos familles !

Jean-Pierre VASSALLO maire de Tende


Un renvoi des personnes en France et une mise en quarantaine pourraient même leur être imposés.
La sous-préfecture ne nous a pas pour l'heure donné de réponse officielle quant à cette "tolérance".

A Breil-sur-Roya, des vivres sont distribuées par le Secours populaire depuis le 19 octobre.
Le train italien en gare de Tende le 29 octobre
Le train italien en gare de Tende le 29 octobre © Loïc Blache FTV

Des oppositions aux mesures

Des manifestations voient le jour depuis les premières annonces des mesures. Les restaurateurs sont notamment en colère, comme l'explique le correspondant de France Télévisions à Rome ce 27 octobre :
D'autres mesures restrictives, qui devraient être détaillées dans la journée par M. Conte et qui seront en vigueur jusqu'au 3 décembre, ont également été décidées, notamment la fermeture des centres commerciaux pendant le weekend.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
italie international coronavirus/covid-19 santé société confinement vallée de la roya nature parcs et régions naturelles parc national du mercantour