Rapporter du sable de vos vacances ? Un geste-souvenir qui peut vous coûter cher

Un Français a écopé d'une amende de 1.000 euros en Sardaigne pour avoir rapporté du sable de ses vacances. Attention, prélever du sable et des galets est également interdit en France. Mais on peut se faire des souvenirs autrement...
Prélever du sable sur la plage ? Un cadeau empoisonné... qui peut vous coûter jusqu'à 1500 euros d'amende.
Prélever du sable sur la plage ? Un cadeau empoisonné... qui peut vous coûter jusqu'à 1500 euros d'amende. © NathalieT
Ca s'est passé à l'aéroport d'Elmas, sur l'île italienne de Sardaigne. Lors d'un contrôle, des gardes-forestiers chargés de la protection du littoral ont découvert dans les bagages d'un touriste français une bouteille en plastique contenant deux kilos de sable fin. Coût de l'infraction, 1.000 euros.

"Ces comportements non seulement nuisent à l'environnement mais compromettent l'entretien du littoral destiné au développement durable du tourisme en Sardaigne"

Les autorités italiennes

La Sardaigne interdit depuis plusieurs années aux touristes de prélever le sable de ses plages. Certaines sont composées d'un sable très particulier, en forme de grains de riz :
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ⭐Sardinia⭐heavenly island 🏖️⛵🌅 (@alluring_sardegna) le


Mieux vaut le savoir. Et mieux vaut savoir qu'en France aussi, prélever du sable est interdit.

Sable et galets peuvent vous coûter jusqu'à 1.500 euros en France

En France, le Code de l'environnement considère que prélever du sable est une atteinte au domaine public maritime, fragilisant les littoraux.

On peut se consoler en collectant un peu de « sable éolien » : celui qui a été déplacé hors de la plage par le vent sur la chaussée ou les trottoirs. Lorsque l'on ne prend qu'une petite quantité, les autorités peuvent faire preuve de tolérance. Si ce n'est pas le cas, et en particulier si le prélèvement est fait dans un but commercial, l'amende peut atteindre 1 500 euros.

Même chose pour les coquillages vides ! Et même chose pour les galets qui protègent la faune et la flore de la houle et de l'érosion.

Alors réfléchissez à deux fois avant de déposer des galets de la Promenade des Anglais à Nice sur le rebord de votre cheminée...

Les admirer dans leur milieu naturel

Sortis de leur contexte, je trouve que le sable et les galets perdent leur charme.

NathalieT, artiste

Le charme de la plage, Nathalie Tournier y est particulièrement sensible. Entre deux vagues, cette artiste installée à Villeneuve-Loubet se laisse volontiers aller à quelques dessins éphémères sur le sable.
 
La rentrée, et la nostalgie des vacances... en oeuvre éphémère sur le sable, signée NathalieT.
La rentrée, et la nostalgie des vacances... en oeuvre éphémère sur le sable, signée NathalieT. © NathalieT

"Je comprends que pour certains, ça peut être comme la madeleine de Proust. Quand ils regardent leur bouteille de sable, ils repartent en voyage". Mais pour NathalieT, la magie est liée au lieu. Les galets, qui sont l'une de ses plus grandes sources d'inspiration, ne quittent pas leur environnement.

"La plupart du temps je dessine dessus à la plage. Une fois que je les ai créés, je les oublie. Je les laisse sur place. Je ne sais pas quelle vie ils mènent après. Parfois, quelqu'un m'envoie une photo..."
 
L'artiste Nathalie T ne maque pas d'idée pour peindre sur les galets.
L'artiste Nathalie T ne maque pas d'idée pour peindre sur les galets. © NathalieT

Le meilleur souvenir à rapporter de vos vacances ne pèse pas lourd : fermez les yeux, laissez remonter en vous le bruit des vagues, la lumière sur l'eau, les embruns. Et peut-être dans votre main... un petit morceau de bois flotté.

Car il n'existe pas en France de réglementation officielle concernant le ramassage du bois poli par l'eau et ramené sur les plages par les vagues et les marées.

A prélever... avec modération.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement littoral art culture méditerranée mer nature