Régionales en PACA : des colistiers de Noël Chuisano, Debout La France, appellent à voter pour Thierry Mariani  

Dimanche, de nombreux candidats et soutiens de la liste souverainiste de Noël Chuisano et Debout la France voteront au second tour pour Thierry Mariani. Ils expliquent leur choix pour le candidat du Rassemblement national. La tête de liste de Debout la France n'a pas donné de consigne de vote. 

24 Juin 2021, Les Arcs (Var) : Thierry Mariani, candidat RN aux régionales en PACA, distribue des tracts sur un marché en compagnie de David Rachline, maire (RN) de Fréjus.
24 Juin 2021, Les Arcs (Var) : Thierry Mariani, candidat RN aux régionales en PACA, distribue des tracts sur un marché en compagnie de David Rachline, maire (RN) de Fréjus. © Nicolas Tucat - AFP

Il y a les têtes de liste... et les colistiers. Et parfois, leurs avis divergent.  

Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan, ancien allié de Marine Le Pen à la présidentielle de 2017, a affirmé mercredi qu'il voterait pour la candidate ex-LR Valérie Pécresse au second tour des régionales en Ile-de-France, où son mouvement Debout la France (DLF) ne présentait pas de liste.

Le président de Debout la France s'est rapproché de LR, après une vague de départs de cadres et de militants de sa formation vers le RN : 

Le Parti souverainiste a obtenu seulement 2,70% des voix en Provence Alpes Côte d'Azur, trop peu pour envisager une fusion (5 % minimum).

Pour le second tour des élections régionales, la tête de liste Debout la France en Paca, Noël Chiusano, ne donne pas de consignes particulières. 

En revanche, dans le Var, certains colistiers appellent à voter pour le candidat RN, Thierry Mariani au second tour. 

"Arrêtons d’être des moutons"

Erik Tambouri (7e sur la liste du Var), conseilller municipal de Six-Fours s'explique : "Je suis souverainiste comme lui et je veux une région plus sûre, attachée à ses traditions et protectrice de son environnement. Mon combat d'élu local depuis de nombreuses années est principalement la préservation de la nature. Or, je constate que le président actuel de la Région n'a jamais rien fait pour lutter contre le fléau régional des décharges illégales alors que le plan régional des déchets lui incombe. Je fais donc plus confiance sur ce point à la fermeté de Thierry Mariani. La magouille électorale de Monsieur Muselier avec ses nouveaux amis de LREM et depuis deux jours de la gauche m'écœure et a fini de me convaincre de voter pour Thierry Mariani que les élus de la droite républicaine dont je suis connaissent bien depuis des années."
 
Francesco Lio (23e sur la liste du Var), fondateur et ex-délégué d'Anticor dans le Var se justifie ainsi : "depuis les années 1970, droite ou gauche confondues, la classe moyenne disparaît, les ouvriers sont de plus en plus pauvres, il y a de plus en plus d'assistanat, des millions de chômeurs, des millions de migrants qu'il faudra assister; je veux dire stop à cette dérive volontaire de la part d'élus corrompus par intérêts personnels. Debout La France est mon parti du 1er tour. Ne souhaitant pas soutenir LAREM et les sous-marins de LR, je veux voter pour l'avenir de nos enfants et petits-enfants."
 
Chantal Lopez (3ème sur la liste du Var) avance : "en s’alliant avec LAREM, Monsieur Muselier n’est plus digne de confiance. Encore une fois, on veut nous faire voter par défaut. Arrêtons d’accepter, arrêtons d’être des moutons. Je regrette vraiment que notre liste Debout La France n’ait pas eu l’écoute qu’elle méritait. Je reste fidèle à mon parti Debout La France mais aujourd’hui je ne m’abstiendrai pas, je ne voterai pas blanc non plus. Je ferai un vote souverainiste et à droite. Je voterai pour Monsieur Mariani."

Le parti souverainiste a présenté des listes indépendantes dans seulement 4 régions sur 13.

Dans les Hauts-de-France, DLF a recueilli 2,04 % des voix, dans les Pays de la Loire 2,96 % et en Bretagne 1,40 %.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paca économie élections régionales 2021 politique élections rassemblement national