Renaud Muselier quitte Les Républicains : "Je ne me retrouve pas dans cette dérive vers l'extrême droite"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Louise Beliaeff
Le président de la région Paca avait voulu apporter son soutien à Xavier Bertrand, taclant Eric Ciotti.
Le président de la région Paca avait voulu apporter son soutien à Xavier Bertrand, taclant Eric Ciotti. © CLEMENT MAHOUDEAU / AFP

Invité sur LCI ce mercredi, le président de la région Paca Renaud Muselier a annoncé quitter le groupe Les Républicains en raison de ses liens avec l'extrême droite. Il est revenu sur son soutien envoyé à Xavier Bertrand la veille et expliqué sa position.

"Je vais quitter les Républicains, annonce Renaud Muselier, ému, sur LCI ce mercredi. Je ne me retrouve pas, je reste fidèle à ce que je suis"

Une décision irrévocable : "C'est très réfléchi et je suis malheureux, c'est la fin de l'histoire avec ma famille politique", ajoute le président de la région LR. 

En question : la position des Républicains par rapport à l'extrême droite. "A l’intérieur de notre famille politique, il n’y a plus cette ligne rouge, c’est une faute morale. (...) Monsieur Ciotti représente l’extrême droite, il véhicule les idées d'Eric Zemmour dans Les Républicains", poursuit-il. "Il y avait une ligne infranchissable et aujourd'hui on passe d’un cote de l’autre…"

Le président de la région Paca annonce avoir prévenu en amont Christian Jacob : "Il sait très bien que notre famille politique est en très grand danger en ce moment". Cette décision survient après le départ d'Hubert Falco et celui de Christian Estrosi, qui dénonçait la "dérive" du parti. 

"Je suis dans une politique de rupture. Je veux rester et ce que j'ai toujours fait, être dans mes valeurs, sur mes bases". Renaud Muselier nie avoir été "téléguidé" par Emmanuel Macron : "Je ne suis pas le télégraphiste de Macron, je ne crois pas le rejoindre (...) Je reste fidèle à ce que je suis, je vais rentrer chez moi dans le Sud et vais continuer à donner mon avis."

"Je m'en réjouis", réagit Eric Ciotti

"Il n'y était plus depuis trois ans qu'il travaille pour en marche, a réagi Eric Ciotti, invité sur BFM à la même heure. On ne peut pas être dedans et dehors, et c'est clair maintenant et je m'en réjouis".

Eric Ciotti déclare qu'il votera Eric Zemmour au second tour et non Marine Le Pen. Il annonce également que Laurent Wauquiez sera son premier ministre, en cas de victoire à l'élection. Celui-ci n'est pas encore au courant.

Désaccord avec Xavier Bertrand : le feuilleton Twitter

Mardi, Renaud Muselier a exprimé son souhait de soutenir Xavier Bertrand dans la course à l'investiture LR pour la présidentielle. Il a taclé au passage Eric Ciotti, le qualifiant de "faux-nez de l'extrême droite". 

Xavier Bertrand avait aussitôt réagi sur Twitter, refusant son soutien après ses propos envers Eric Ciotti.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.