À découvrir dans le Var : le fort Balaguier à la Seyne-sur-Mer

Pour tous les passionnés d’histoire et d’ouvrages militaires, le fort Balaguier de la Seyne-sur-Mer dans le Var est à découvrir. Du cardinal Richelieu à Louis de Funès, il a traversé les temps.

 Le fort Balaguier se situe à la Seyne-sur-Mer au 924 Cor Bonaparte.  Edifié en 1636, avec la Tour Royale, il a toujours protégé jalousement la rade de Toulon.

C’est à l’issue de l’inspection des côtes de Provence, considérées comme trop vulnérables que la construction du fort Balaguier est décidée par Henri de Séguiran, premier président du parlement de Provence et lieutenant du grand maître de la navigation qu'était le cardinal de Richelieu.

Il s’agissait de protéger la rade de Toulon des intrusions et surtout des intentions belliqueuses de la maison de Habsbourg ou maison d’Autriche.

Il faisait partie de trois forteresses qui défendaient l’entrée du port de Toulon. Malgré tout, cette tour n’était pas invulnérable puisqu’elle a été prise deux fois :

Des canons datant du 18e siècle

Ces canons qui datent du 18e siècle avaient servi au siège de Toulon en 1793.

Un siège durant lequel s’était illustré le jeune capitaine d’artillerie Napoléon Bonaparte. 

Ils se situaient à l’époque à la Batterie de côte du Cap Sicié.

Un fort transformé en fumerie d’opium

Après la Première guerre mondiale le fort est loué à des particuliers et est transformé en fumerie d’opium qui apparurent en Chine vers 1830.

Le fort devient alors un endroit où les officiers de marine qui vont traverser la rade viennent s’encanailler un peu.

Julien Gomez, administrateur du lieu

Les plus grands visitèrent le fort. Parmi eux Jean Cocteau au début des années 20 ou Louis de Funès et Michel Galabru à l’occasion du tournage du film « Le petit baigneur ».

Avec la tour Royale et le fort de l’Eguillette, le fort Balaguier constiuent l’un des trois principaux ouvrages défensifs de la rade au 17siècle.

Le fort est classé à l’Inventaire des Monuments Historiques depuis 1973. Depuis 1970, il est un musée naval principalement axé sur l’histoire maritime locale, le bagne de Toulon et la vie des forçats. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture histoire