Ce que l'on sait de la saisie "exceptionnelle" de 216 kilos de méthamphétamine dans le Var

C'est une saisie exceptionnelle annoncée par le parquet de Marseille ce vendredi 21 juin : 216 kilos de drogue a été effectuée dans le Var, pour une valeur marchande de près de 6 millions d'euros.

La saisie est impressionnante, 216 kilos, c'est autant que la quantité totale saisie sur l'année 2022 (qui était déjà une année en hausse de 21% par rapport à 2021): "Le dernier bilan officiel du ministère de l'Intérieur, qui était de 273 kilos" explique l'AFP.

Valeur marchande 6 millions d'euros

La saisie a été effectuée dans le département du Var, sa valeur marchande est estimée à 6 millions d'euros. 

La méthamphétamine est vendue sous forme de poudre autour de 30 euros le gramme, elle appartient à la famille des amphétamines. C'est un stimulant qui induit une grande confiance an soi et une énergie décuplée, elle inhibe la sensation de faim, mais les effets de manques sont violents. Les consommateurs peuvent en suite ressentir de la fatigue, de l'anxiété et devenir irascibles.

C'est encore loin des 1 800 kilos saisis en Espagne en mai 2024 (le cartel mexicain de Sinaloa voulait distribuer en France) mais c'est l'une des plus grosses prises avec celle du 9 juin 2019 où 400 kilos de méthamphétamine avaient été saisis en Saône-et-Loire sur l'A39.

Une enquête qui débute au Havre

Nicolas Bessone, le Procureur de la République de Marseille explique que l'enquête a débuté en septembre avec la découverte de produit (servant à la conception de drogue) au Havre. Les suites, mènent les enquêteurs à s'intéresser au Var : "le 18 juin, deux individus sont identifiés en train de mettre des produits dans un box à proximité de Brignoles, dans le véhicule saisi, les enquêteurs découvrent des cartons de ce qui s'avérera être de la métamphétamine".  

C'est une drogue de synthèse très puissante. Ce sont les effets de l'amphétamine multipliés par dix.

Nicolas Bessone, le procureur de la République de Marseille

Lors de la conférence de presse du 21 juin

Par ce travail d'identification du box, il y aura la saisie de neuf autres cartons ainsi que 504 cartouches pour des fusils type AK-47 et une arme de calibre neuf millimètres "typique du profil de trafiquant de drogue".

Au total, 216 kilos de métamphétamine ont été saisis pour une valeur estimée de plus de 5 537 millions d'euros.

Nous devons être vigilants, l’Europe n’est pas seulement une zone où la drogue vient du Moyen-Orient, du Maroc, de l’Afghanistan ou de Colombie… L’Europe est aussi un lieu de production de ces drogues de synthèse qui sont tout aussi dangereuses que les autres.

Nicolas Bessone, le procureur de la République de Marseille

Lors de la conférence de presse du 21 juin 2024

Une drogue quasiment pure

L'inspecteur principal des douanes, Patrice Bertrand analyse cette saisie : "la métamphétamine est quasiment pure (71%) et ce qui est exceptionnel c'est aussi de la retrouver non pas sur l'autoroute ou dans un port, mais à côté de Brignoles en plein cœur du Var".

Les deux auteurs ont été déférés devant un magistrat instructeur de la JIR de Marseille (juridictions interrégionales spécialisées dans la lutte contre la criminalité et la délinquance organisées) avec une information judiciaire ouverte pour les chefs "production, fabrication de stupéfiant, importation, acquisition, détention, transport, association de malfaiteur et port d'arme prohibé".

Les auteurs ont été mis en examens en détention provisoire : « leur casier judiciaire est déjà chargé, ils sont déjà connus pour des trafics de drogue, je rappelle qu’ils sont, à ce stade, présumés innocents » ajoute le Procureur de la République de Marseille.

L'enquête continue dans le secret de l'instruction, notamment pour remonter la filière et trouver les lieux de production.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité