Déconfinement : les encombrants sont de sortie, eux aussi

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jacqueline Pozzi .

Face à l'afflux d'encombrants qui sortent des maisons après deux mois de confinement, les collectivités s'organisent pour améliorer la collecte, et tenter de limiter les dépôts sauvages.

On les appelle les monstres. Mais depuis trois semaines, ce sont surtout les quantités qui sont monstrueuses.



Electroménager obsolète, pots de peinture vides et vieux meubles triés par des habitants confinés chez eux... La ville de Saint-Raphaël a fait les comptes : depuis début mai sur son territoire 300 tonnes d'encombrants ont été collectées, c'est 3 fois plus que d'habitude.

Et Saint-Raphaël n'est pas isolé. De nombreuses collectivités ont mis ou remis en place des systèmes de collecte sur le terrain dès le début du mois de mai, mais après 2 mois de suspension du service il est souvent difficile de faire face :

 Sur le périmètre de l'agglomération Pays de Lérins, la collecte des encombrants à domicile a repris sur rendez-vous. Elle est complétée par un service itinérant pour les petites pièces : Pendant la durée du confinement, en plus de la suspension des services de ramassage, toutes les déchèteries sont restées portes closes. Et les appels au civisme n'ont pas empêché la multiplication des dépôts sauvages :

Réouvertures des déchèteries à partir du 27 avril

Entre le 27 avril et le 11 mai, les déchèteries ont rouvert leurs portes, progressivement, en respectant les gestes barrières.
Sur beaucoup de sites, priorité a été donnée aux professionnels pour accompagner leur reprise d'activité, avant d'ouvrir aux particuliers. Dès le début, l'affluence a été forte.

Une équipe de France 3 Côte d'Azur était allée filmé le 29 avril, à Nice Ouest, dans l'une des 14 déchèteries de la métropole Nice Côte d'Azur :Si vous avez à vous débarrasser d'encombrants, contactez votre commune pour connaitre les conditions d'ouverture des déchèteries et les modalités d'un éventuel ramassage.



Et n'oubliez pas que les dépôts sauvages sont punis par la loi, comme l'a rappelé le maire de Mandelieu-La Napoule : Pendant, et après le confinement, vous encourez une amende pouvant aller jusqu'à 1500 euros en cas de dépôt sauvage.

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité