Présidentielle 2022 : Marine Le Pen lance sa campagne à Fréjus

Environ 900 élus, cadres du parti et militants étaient présents pour la rentrée politique de Marine Le Pen dans l'arène du théâtre romain de Fréjus. Après un discours de campagne, la candidate a confié la présidence du parti à son bras droit, Jordan Bardella.
Marine Le Pen en meeting au théâtre romain de Fréjus
Marine Le Pen en meeting au théâtre romain de Fréjus © Véronique Varin/France Télévisions

Elle l'avait annoncé dès janvier 2020, Marine Le Pen officialise sa candidature en lançant sa campagne dimanche 12 septembre à Fréjus. Alors qu'elle qualifie l'élection présidentielle de 2022 de "choix de civilisation", la candidate a dévoilé les principaux enjeux de son programme.

Sécurité, immigration et pass sanitaire 

"Libertés, libertés chéris", le slogan de la campagne du Rassemblement national ne laisse pas de place au doute, Marine Le Pen veut défendre la liberté des français en surfant, notamment, sur l'opposition au pass sanitaire qui "est une atteinte disproportionnée à notre liberté". La mobilisation contre cette mesure gouvernementale agite la France depuis plusieurs semaines et particulièrement dans la Région Provence-Alpes-Côte-d'Azur. Une gronde souvent instrumentalisée par les différents partis politiques de l'opposition. 

Fidèle aux idéologies du parti, les questions identitaires et sécuritaires ont pris une large place dans le discours de la candidate. "En France, les Français ont le droit de vivre comme des Français. Les délinquants seront mis hors d'état de nuire, les délinquants français en prison, les étrangers dans l'avion". 

Toujours sur la thématique des libertés, ici de circuler, Marine Le Pen s'engage « à nationaliser les autoroutes" " à juguler" les prix des carburants, ainsi que la gratuité des trains pour les étudiants en dehors des heures de pointe.

Je rétablirai aussi la sécurité d’aller et venir. Le harcèlement de rue deviendra un délit. Je reconquerrai les quartiers, j’éradiquerai les bandes et les mafias.

Marine Le Pen, candidate à l'élection présidentielle

Jordan Bardella, intérimaire à la présidence du parti

Comme attendu, Marine Le Pen a annoncé céder sa place de présidente du Rassemblement national à son second, Jordan Bardella.  Le jeune homme de 25 ans prend donc la présidence du RN, le temps de la campagne présidentielle. Il devient de ce fait, le plus jeune chef de parti politique de l'histoire de la Ve République.

Jordan Bardella devient le plus jeune chef de parti de la Ve République.
Jordan Bardella devient le plus jeune chef de parti de la Ve République. © Véronique Varin/France Télévisions

Au même moment, à l'autre bout de la France, Anne Hidalgo annonçait sa candidature à la présidentielle depuis Rouen, sous les couleurs du parti socialiste. Marine Le Pen fera sa rentrée médiatique dimanche 12 septembre sur le plateau du 20h de TF1.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique rassemblement national élection présidentielle élections