VIDÉO. À Saint-Raphaël, des créations de mode inspirées par Louis de Funès

Au Centre culturel de Saint-Raphaël, le musée Louis de Funès expose à partir de ce jeudi 14 septembre, une trentaine de tenues conçues par les élèves de l'école de mode Duperré, à Paris, qui font référence à l'univers de l'acteur culte. Une expérience déroutante.

Louis de Funès n'en fini pas d'inspirer. Quarante ans après sa disparition, l'acteur du Gendarme de Saint-Tropez (1964), de La Folie des grandeurs (1971) et de La soupe aux choux (1981) se retrouve au cœur d'une exposition organisée par le musée qui porte son nom au Centre culturel de Saint-Raphaël (Var).

Le musée Louis de Funès y expose de ce 14 au 30 septembre une trentaine de tenues inspirées par l'univers des films du célèbre acteur, toutes conçues par les stylistes en devenir de l'École Duperré, à Paris, qui forme au design et à la création textile.

Les étudiants, tous de futurs créateurs de mode qui préparent un diplôme supérieur d’arts appliqués (DSAA), se sont facilement pris au jeu, portés par les mimiques et costumes de cinéma revêtus par l'acteur culte des années 1960 à 1980. "On était partis sur un projet avec six créations et on en a plus de 30 pour cette exposition", se réjouit Nora Feirreira, la directrice du musée Louis de Funès, à l'initiative du projet.

Nommée "Louis de Funès et les fantasques", l'exposition présente des pièces qui puisent leur source d'inspiration dans "les simagrées, les outrances et les caricatures de l’acteur". Preuve, s'il en fallait, de l'héritage de Louis de Funès sur les plus jeunes générations.

Des créations déroutantes

Le résultat est, en effet, fantasque. Manon Guimbert, de l'École Duperré, explique avoir confectionné une épaisse combinaison grise "made in Soupe aux choux". Le vêtement, à mi-chemin entre tenue de soirée et l'habit d'astronaute, est inspiré du film culte dans lequel le personnage de Louis de Funès voit un Jacques Villeret extraterrestre débarquer dans sa cuisine en soucoupe volante. Le tout réalisé avec "des matières synthétiques de l'espace", s'amuse la créatrice.

Plus loin, Tayna Debs, étudiante en Master de mode, termine de poser sur un mannequin la robe noire qu'elle a imaginée en regardant La folie des grandeurs, réalisé par Gérard Oury. "C'est une référence au costume de Louis de Funès, qui est très clinquant, mais toujours en noir" dans ce film qui raconte les mésaventures d'un cupide financier déchu dans l'Espagne du XVIIᵉ siècle.

Le bas de la robe est fait de larges poches "parce que c'est une robe pour remplir ses poches", explique l'étudiante, en référence à l'avarice du personnage campé par Louis de Funès.

Le vêtement est exposé devant le croquis réalisé dans les années 1970 par Jacques Fonteray, le costumier du film. Les robes jouxtent aussi des photos de Louis de Funès.

L'entrée dans l'exposition est libre, du mardi au samedi de 14 heures à 18 heures, jusqu'au 30 septembre au Centre culturel de Saint-Raphaël.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité