Hyères : elle est "Beach Marshall" et elle veille sur la sécurité des kitesurfeurs

Les kitesurfeurs et les véliplanchistes le savent bien : à Hyères dans le Var par vent d'ouest, la plage de l'Almanarre est un spot, c'est-à-dire un lieu propice à la pratique de leur passion. Et sur cette plage, Philippine veille aux bonnes pratiques des sportifs, pour leur sécurité.

Philippine Médeau observe le comportement des kitesurfeurs et utilise la sirène pour signaler les prises de risques.
Philippine Médeau observe le comportement des kitesurfeurs et utilise la sirène pour signaler les prises de risques. © SEVERINE NEUQUELMAN / FTV
Le kitesurf est un sport de glisse qui consiste à évoluer sur un plan d'eau avec une planche. Le sportif est tracté par un  un cerf-volant, que l'on nomme une aile ou encore une voile. Et depuis ces dernières années, c'est un sport tendance !  
Les kitesurfeurs s'envolent pendant quelques secondes au dessus de la mer.
Les kitesurfeurs s'envolent pendant quelques secondes au dessus de la mer. © Carlos de Saa / MAX PPP

Les amateurs pratiquent leur activité là où le Mistral souffle fort : c'est le cas dans le Var à Hyères, sur la plage de l'Almanarre.
 
Ils ont jusqu'à 200 à se retrouver sur ce spot les jours de grand vent. Une personne est chargée de veiller aux règles de sécurité : on l'appelle "Beach Marshall", en français  "capitaine de la plage", Philippine Médeau occupe ce poste sur la plage de l'Almanarre. Une surveillance mise en place en 2012.
 
Phillipine observe les sportifs qui doivent respecter certaines règles.
Phillipine observe les sportifs qui doivent respecter certaines règles. © SEVERINE NEUQUELMAN / FTV

Son rôle ? Baliser le plage (300 mètres de longueur, 20 de largeur). Il est interdit de s'installer sur la zone, d'y déposer des objets qui représentent un danger. Elle fait respecter les règles de sécurité, comme le nombre d’ailes au décollage, et elle informe le public et les usagers des règles de la zone kite et du chenal.

Philippine n'hésite pas à faire usage de la siène en cas de manquement, mais attention, elle n'a pas de pouvoir de police. Elle ne dresse donc pas de PV. Sa présence évite les mauvais comportements.

Il faudrait que je sois là en permanence... Dès que je m'en vais, ça recommence !

Philippine Médeau, Beach Marshall

Un rôle bien perçu par les kitesurfeurs

Les kitesurfeurs le disent, sa présence est loin d'être inutile pour quelqu'un qui vient d'une autre région et qui ne connaît pas le plan d'eau, pour les novices qui apprennent ce sport et qui n'en connaissent pas encore toutes les règles. Il s'agit donc bien d'une "prévention assistance" pendant la période de l'été.
 

Pour quelqu'un qui ne connait pas le plan d'eau ou qui vient d'une autre région... Il faut savoir ce que l'on peut faire... Le kite est une activité qui peut être dangereuse si c'est mal géré. C'est très bien !

Un kitesurfeur

La mission de Philippine se termine le 15 septembre. En cas de refus du respect de ces consignes par les psortifs, le "Beach Marshall" doit faire appel au PC plages, qui prendra la relève pour faire respecter les dites consignes.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sports nautiques méditerranée mer nature sécurité société