Incendie dans le Var : au 5ème jour de lutte, le feu est fixé, mais pas maitrisé

Cinq jours après son déclenchement à Gonfaron, le terrible incendie qui ravage le massif des Maures dans le Var semble enfin "fixé". Une étape importante, mais les sapeurs-pompiers restent toujours mobilisés ce vendredi, sur terre comme dans les airs, car un fort vent est attendu.

Premier soulagement : le feu qui dévaste le massif des Maures est désormais "fixé", selon le Préfet du Var et le commandant des Sapeurs-pompiers du Var, qui ont tenu ce vendredi matin une conférence de presse au Luc en Provence.

Autrement dit, il n'avance plus. Une étape très importante, même si pour autant, l'incendie n'est pas maîtrisé. Car des craintes subsistent face à une probable reprise du vent ce vendredi après-midi et, surtout, ce samedi.

Ce vendredi matin, plus de 7.000 hecatres avaient été détruits par les flammes. 

Le bilan humain, lui, reste le même : 2 personnes décédées et 26 blessées, dont plusieurs pompiers

250 engins sur le terrain

Pour lutter contre les flammes, plus de 1.100 sapeurs-pompiers avec leurs 250 engins sont toujours mobilisés sur le terrain. Ils sont répartis au sein de 43 groupes d'intervention des feux de forêt. 

À leurs côtés, 130 gendarmes sont également engagés, dont plus d’un tiers affecté à la surveillance du réseau routier et au passage des secours engagés. Des patrouilles circulent également sur les zones évacuées.

Dans les airs, les largages d'eau et de retardant ont repris dès le lever du jour ce vendredi 20 août. Avec un avantage : des températures toujours fraîches en début de journée, qui évitent des reprises trop rapides des flammes sur les points chauds.

Des renforts sont arrivés

Par ailleurs, de nouveaux effectifs sont arrivés pour prêter main-forte aux sapeurs-pompiers du Var, qui luttent depuis 5 jours déjà contre cet incendie gigantesque. En tout, 130 sapeurs-pompiers ont été accueillis hier par le SDIS 83 et ont été "brieffés" sur leurs missions à venir, cartes à l'appui. 

En provenance de 15 départements de toute la France, ils vont renforcer pendant 5 jours le personnel dans 30 centres de secours.

Ils sont originaires des Alpes-Maritimes, des Alpes de Haute-Provence mais aussi de bien plus loin : certains viennent de l'Ain, de l'Isère, de Savoie, de Haute-Savoie et même d'Alsace. Des pompiers de Dordogne sont aussi venus prêter main-forte pendant plusieurs jours. 

1.679 largages d'eau depuis lundi

Pour les sapeurs-pompiers, l’essentiel du travail de la nuit de jeudi à vendredi a consisté à sécuriser les lisières afin d’éviter les reprises de feu en attendant le retour des moyens aériens ce matin. Depuis lundi 16 août, 1.679 largages ont été effectués par les canadairs, hélicoptères bombardiers d’eau et dashs. Dont 410 pour la seule journée d’hier !

La journée de jeudi, qui s'annonçait décisvie, n'a pas permis de fixer le feu comme espéréré, ni de le circonscrire. La faute à un vent d'est soufflant entre 20 et 30 km/h qui s'est levé en milieu de journée et a provoqué cinq reprises de feu sur les secteurs de Vidauban, Les Mayons et Le Luc. Heureusement, les moyens aériens ont permis de maîtriser ces reprises. 

Les forces mobilisées espèrent profiter d'une météo favorable ce vendredi matin pour progresser dans leur lutte contre les flammes. Dans le point presse tenu ce matin au centre de coordination des moyens du Luc en Provence, le Préfet du Var s'est dit confiant, après une nuit calme, mais craint une possible reprise du vent cet après-midi et surtout demain, où un fort vent de Sud-Ouest est prévu.

Reouverture de la RD75

Face à l'évolution favorable de la situation, la RD75 est rouverte, mais uniquement entre la Garde-Freinet et le col de Vignon. 

En revanche, les axes suivants restent fermés à la circulation :

- RD 75 entre les Mayons et la Garde-Freinet
- RD 33 (Le Luc -Les Mayons) :
- RD 558 (Le Cannet des Maures – La Garde-Freinet)
- RD 14 (Grimaud)
- RD 2048 (Grimaud)
- RD 48 (Vidauban - La Garde-Freinet)
- RD 74 (Vidauban – Le col de Vignon sur la commune de La Garde-Freinet)

Les réseaux d’électricité


Enfin, jeudi soir, 150 foyers étaient toujours privés d’électricité sur les communes de la Garde-Freinet, Cogolin et Le Cannet-des-Maures. Selon la Préfecture du Var, les travaux pour rétablir ces réseaux reprennent ce vendredi matin.

Appels à la prudence

 

Face à cette situation toujours très compliquée, les service de l'Etat appellent toujours la population à la plus grande prudence. L’ensemble des massifs forestiers du Var est placé en risque incendie très sévère ce vendredi 20 août. Leur accès est toujours strictement interdit.

Quoi qu'il en soit, les trois prochains jours seront déterminants pour parvenir à enfin venir à bout de cet incendie. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paca économie incendie faits divers environnement pompiers sécurité société