La fête des mères sonne la relance de la filière fleurs dans le Var

Publié le Mis à jour le
Écrit par Manon Hamiot

Premier département producteur de fleurs coupées en France, les horticulteurs du Var ont particulièrement souffert de la crise sanitaire. Ce 30 mai, jour de fête des mères, plus gros jours de l'année pour les fleuristes annonce la pleine reprise de l'activité.

Les professionnels horticoles voient enfin le bout du tunnel. Après avoir baissé le rideau des mois, puis être autorisés à rester ouverts sans événements, sans mariages, les fleurs ne trouvaient pas preneurs. Aujourd'hui, la filière qui représente 7 millions d’euros de retombées économiques pour le département se relève. (chiffres CCI Var)

"Comme les fleurs, on retrouve de l'oxygène"

Raphaëlle Vacherot est horticultrice à Roquebrune-sur-Argens dans le Var, son chiffre d'affaire était divisé par deux depuis un an. "On a vécu les inondations en 2019, on avait perdu toute la production, en 2020 la crise de la covid, la situation était vraiment compliqué!" explique-t-elle.

"On avait peu de vente, pour nous redémarrer, c’est une bouffée d’oxygène, on se sent revivre comme les fleurs! »

Raphaëlle Varcherot, horticultrice à Roquebrune-sur-Argens.

Du producteur au vendeur, la période est florissante :"on voit que les clients ont vraiment envie de se faire plaisir, c'est un retour massif et ça donne le sourire" explique une fleuriste de Roquebrune-sur-Argens. Pour "ce jour énorme", elle a embauché deux personnes supplémentaires. 

Filière d'ampleur  

Dans le Var, la filière représente 300 entreprises et embauche plus de 1 000 personnes.

La filière horticole est durement impactée par les mesures de confinement prises pour enrayer le coronavirus et tous les circuits de distribution habituels sont fortement remis en cause voire à l’arrêt total (fermeture des fleuristes, de la SICA Marché aux Fleurs, de certains marchés de plein vent…).

CCI du Var.

Le défi était donc conséquent pour sortir de la crise, une des stratégies a été de se rapprocher des grandes surfaces lorsque les magasins étaient fermés. L'enjeu était aussi national, selon Florisud, le Var représente 40% de la production française de fleurs coupées. Le département est aussi l'un des principal producteur mondiaux. 

Déjà présents sur les marchés et dans les supermachés, le déconfinement permet la tenue des événements, comme les Floralies à Antibes Juan-les-Pins dans les Alpes-Maritimes.

Le salon des plantes se tenait ce week-end du 28 au 30 mai, d'autres manifestations sont prévues jusqu'au 12 juin.