Cinq députés RN ont déjà été élus au 1er tour des élections législatives anticipées du 30 juin 2024. Les électeurs choisiront-ils les candidats RN arrivés en tête dimanche prochain ? Le point sur les forces en présence avant le verdict des urnes, ce dimanche 7 juillet.

C'est un rêve bleu marine loin d'être irréaliste. Dans le Var, le Rassemblement national arrive en tête dans les 8 circonscriptions, cinq candidats RN ont même été réélus dès le premier tour. Ce qui confirme l'ancrage du RN et laisse présager au parti de Marine Le Pen et de Jordan Bardella un grand chelem dans ce département de la Côte d'Azur. Le parti d'extrême droite espère obtenir huit députés RN sur huit. 

Carton plein dans cinq circonscriptions au 1ᵉʳ tour

  • La députée sortante était porte-parole du Rassemblement national. Laure Lavalette, a été réélue avec 50,8%.
  • Philippe Lottiaux est largement réélu avec 56,1%, face à Sereine Mauborgne de la majorité présidentielle.
  • Dans la 5ᵉ circonscription : Julie Lechanteux est aussi réélue dès le premier tour avec 51,5% des voix contre 22,2% pour le candidat de la majorité présidentielle Philippe Michel-Kleisbauer.
  • 6ᵉ circonscription : Franck Giletti est réélu avec 53,5% des voix exprimées. Le candidat de l'UDI, Fabrice Albert, est arrivé en deuxième position avec seulement 18% des voix.
  • 8ᵉ circonscription : Philippe Schreck est réélu dès le premier tour avec le large score de 53,6% de voix contre 20,1% pour Sarah Breffy de Place publique.

Second tour : trois duels RN - majorité présidentielle

Dans les trois circonscriptions, à chaque fois le bras de fer est le même : il reste un candidat RN opposé à un candidat de la majorité présidentielle. 

1ère : le candidat de la gauche se désiste, une triangulaire évitée 

C'est la plus modérée du Var. Celle où l'ancrage du RN n'est pas encore total. On s'attendait même à une triangulaire mais le candidat du Nouveau Front populaire, Eric Habouzit, s'est désisté. Sébastien Soulé, candidat RN, fait figure de favori. Dans le quotidien local Var-Matin, l'ancien policier de la BAC nord de Marseille veut "faire en sorte d'amener le plus de députés pour avoir la majorité à l'Assemblée nationale et donner à Monsieur Bardella la fonction de Premier ministre." Face à lui, il y aura le député sortant Renaissance, Yannick Chenevard, 64 ans, ancien président de la protection civile et spécialiste des questions de marine et de défense. Bénéficiera-t-il du report des voix de gauche dans ce duel ? Réponse dimanche 7 juillet. 

3e : un député RN sortant contre une candidate macroniste

C'est un peu le même scénario que dans la 1ʳᵉ. Stéphane Rambaud, député RN sortant, est arrivé en tête au 1ᵉʳ tour avec 46 % des voix. Cet ancien commissaire de police à la retraite doit encore convaincre pour le 2nd tour.

Face à lui, Isabelle Monfort, 64 ans, présidente du Parc national de Port-Cros et actuelle conseillère municipale d’opposition à Hyères. Elle se présente sous l'étiquette Horizons (parti d'Edouard Philippe) et devra rattraper 26 points d'écart pour l'emporter. Pourra-t-elle s'appuyer sur le réservoir des voix d'union de la gauche, près de 18 % ? Et celles de LR, soit plus de 8 % ? Il faudrait réussir un large rassemblement.

7e : un député RN sortant contre l'ancienne députée Renaissance

Même scénario que dans la 1ʳᵉ et la 3ᵉ. Le candidat RN Frédéric Boccaletti aurait peut-être pu l'emporter dimanche dernier avec un score élevé de 48,30 %, mais finalement, il devra aller au 2nd tour. Frédéric Boccaletti est un militant de longue date au FN. En 1994, il faisait partie du Front National de la Jeunesse. Il a vendu des ouvrages négationnistes et antisémites dans sa librairie toulonnaise (fermée en 1998). Directeur de campagne de Marion Maréchal Le Pen, président de la fédération du FN du Var qu'il a fait prospérer, il est actuellement conseiller métropolitain de Toulon.

30 points d'écart à rattraper 

Face à lui, l'ancienne députée Renaissance de 2017 à 2022, Cécile Muschotti. De formation littéraire, âgée de 27 ans, elle était coordinatrice d'un centre de formation des apprentis jusqu'à son élection en 2017. Elle devra rattraper 30 points d'écart avec le candidat RN. Même en additionnant les 17% de l'Union de la gauche, le score est insuffisant. Reste les voix des LR, 7,5 %. Où iront ces suffrages de droite et de gauche ? Difficile à prédire avant dimanche, d'autant que la participation a été forte dans le Var au premier tour.

Le second tour des élections législatives anticipées se déroule le dimanche 7 juillet. Les bureaux de vote ouvrent de 8h00 à 18h00 et jusqu'à 20h00 dans les grandes villes.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité