Vous voulez aider à protéger la nature ? Cette commune du Var lance un atlas de la biodiversité

Publié le
Écrit par Laurent Verdi

La Croix-Valmer dans le Var propose un comptage des espèces sur son territoire en compagnie d'un scientifique. La ville est aidée par l'Office français de la biodiversité (OFB) pour cette opération ouverte à tous.

Une eau cristalline, un littoral protégé et de nombreuses espèces animales et végétales à comptabiliser. 

Située au cœur du golfe de Saint-Tropez, La Croix-Valmer a été touchée par de nombreux incendies, le dernier datait de 2017 et avait brûlé plus de 500 hectares.

La commune veut aujourd'hui protéger les animaux, les insectes, les plantes et les arbres qui vivent sur son territoire. 

Quel est le projet ? 

L'Office français de la biodiversité (OFB) a lancé un appel auquel plus de 200 communes françaises ont répondu. L'OFB a sélectionné et aidé au final près de 150 d'entre elles dont la Croix-Valmer.

L'objectif de la commune varoise est de réaliser un "atlas de la biodiversité".

Catherine Huraut est l'une des responsables de ce projet. Adjointe au maire au service environnement, elle explique : "On a une très belle commune avec des espaces inscrits et remarquables mais le territoire est fragile. Dans le cadre de cet atlas on va pouvoir renforcer cette sensibilisation auprès de tous les acteurs."

"On a une très belle commune avec des espaces inscrits et remarquables mais le territoire est fragile"

Catherine Huraut, adjointe au maire au service environnement

Elle ajoute qu'elle veut "Impliquer tout le monde : les chasseurs, pêcheurs, pépiniériste les touristes et jardiniers".

L'Office français de la biodiversité subventionne le projet à hauteur de 20 000 euros. Cet argent sera utilisé pour aider le prestataire à réaliser des inventaires participatifs.

Inventaire participatif

Clara Fragata est chargée de mission développement durable pour la mairie de La Croix-Valmer.

Elle précise que chaque personne qui veut participer à ces inventaires pourra le faire gratuitement à l'occasion d'une sortie sur le terrain à plusieurs.

Ce groupe, accompagné d'un scientifique, sera chargé de : "réaliser des études sur les papillons de jour, les champignons et il y aura aussi un volet maritime. On est en train de voir si on part sur les hippocampes ou les mérous."

On va réaliser des études sur les papillons de jour, les champignons et il y aura aussi un volet maritime. On est en train de voir si on part sur les hippocampes ou les mérous.

Clara Fragata, chargée de mission développement durable

Les scolaires pourront aussi participer à ce type d’inventaires. Pour s’inscrire les informations seront relayées via le site internet de la commune et les panneaux d’information.

L'un des sites à l'étude est celui des Hauts de Peynie, sur les hauteurs de la Croix-Valmer. 

Au niveau du cap Lardier, un inventaire a déjà été effectué pour les abeilles et certaines plantes. La commune a d'ailleurs signé la charte du Parc national de Port-Cros.

Près de 90 % des tortues d’Hermann sont mortes lors de l'incendie de 2017 selon Clara Fragata. La chargée de mission en développement durable explique que le premier lâcher de tortues sur la zone du parc s'est fait en accord avec le Conservatoire du littoral et que cette espèce n'est pas concernée par les inventaires proposés par la commune.

Elle prévoit aussi en automne le recensement des lichens, sorte de champignons présents notamment en forêt. 

Un comité de pilotage en présence des habitants, des professionnels et des représentants de la mairie va permettre d'établir un planning. Les inventaires seront peut-être lancés avant le début de l’été et seront étalés sur 2 ans.

À l’issue de ces deux ans, il sera possible d'établir un premier constat. Les données scientifiques et données des inventaires récoltées seront communiquées à Silène. Il s'agit de la "plateforme régionale du Système d’Information de l’Inventaire du Patrimoine naturel (SINP)".

Plus concrètement, un site internet pour valoriser et diffuser des données sur la biodiversité

L'association botanique du Var sera aussi intégrée dans le projet qui se fera bien sûr en collaboration avec le parc.

La mairie de la Croix-Valmer précise qu'un suivi en ligne sera également consultable sur le site de l’OFB, sur une page dédiée.