À découvrir dans le Var : la fontaine de la place Puget à Toulon

Elle est l’une des attractions de Toulon : la fontaine de la place Puget. Inaugurée en 1782, son histoire débute réellement en 1615. Un chef d’œuvre d’archéologie à découvrir si vous vivez évidemment dans la zone des 10 kilomètres imposée par les règles sanitaires.

La fontaine de la place Puget à Toulon est devenue une attraction touristique, un oasis autour duquel les passants aiment passer du temps.
La fontaine de la place Puget à Toulon est devenue une attraction touristique, un oasis autour duquel les passants aiment passer du temps. © J.F Fuster-FTV

La fontaine des Trois Dauphins se trouve sur la place Puget à Toulon dans le Var. De nombreux auteurs célèbres tels que Victor Hugo ou George Sand sont jadis venus profiter de cet espace calme et ombragé. Aujourd’hui, elle est bordée de restaurants, de cafés et d’hôtels.

De la borne d’eau à la célèbre fontaine

Créée en 1615, cette fontaine n’était d'abord qu’une borne d’eau. Plus d’un siècle plus tard, en 1782, elle sert d'abreuvoir pour les animaux, dont les chevaux, les chèvres ou encore les moutons.

La place Puget et sa fontaine

Après différentes appellations, dont celle de place des Trois Dauphins en 1861, elle fut définitivement rebaptisée place Puget en 1869. Située à un endroit très symbolique, elle se trouve à la frontière entre la vieille ville, la basse ville et la haute ville qui date du 19e siècle.

La fontaine fut créée puis améliorée par l’architecte Tocat, le fontainier Mauric et sculptée par Jean-Pancrace Chastel.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par toulontourisme (@toulontourisme)

Son bassin en pierre mesure 7,50 mètres de diamètre et il est surmonté de trois vasques superposées supportant un trio de dauphins.

Les trois dauphins aux queues entrelacées qui font le charme de la fontaine sont l'œuvre du sculpteur aixois Jean-Pancrace Chastel.
Les trois dauphins aux queues entrelacées qui font le charme de la fontaine sont l'œuvre du sculpteur aixois Jean-Pancrace Chastel. © J-F Fuster-FTV

 

Selon un proverbe persan, trois musiques sont très chères au cœur de l’homme. La première c’est le rire de son épouse aimée, la deuxième c’est le tintement des écus dans sa poche et la troisième musique bien sûr, c’est le bruit des fontaines.

Margit Laporte Guide, interprète, conférencière

Au fil du temps cette fontaine a été envahie par la végétation. On y trouve aujourd’hui du laurier rose, et même un figuier !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture tourisme économie histoire architecture